Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Copper. Saison 1. Episode 4. The Empty Locket

11 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-10-23h56m18s39.png

 

Copper // Saison 1. Episode 4. The Empty Locket.


Il y a certaines choses que j'apprécie tout particulièrement dans Copper. Et notamment la façon dont Copper gère l'ancêtre de la police scientifique. De ce point de vue là, je trouve que Copper retrouve des racines anglaises (comme le veux le nom de sa chaine de diffusion, BBC America). La manière dont c'est fait rappel les séries policières de BBC tout simplement. Mais ce n'est pas sur cela que je voulais m'arrêter. En effet, "The Empty Locket" aurait pu être un épisode qui m'exploite pas du tout cette technique. Mais au moins, la série va au fond des choses et exploite tous les terrains possibles de ce que la police pouvait bien faire à cette époque. Par ailleurs, je dois également vous parler de la fin de l'épisode. Alors que l'on peut croire par moment que la série lâche prise avec le rythme, elle nous offre une scène particulièrement choquante. C'est ça aussi l'efficacité de cette série, de nous offrir des moments surprenants aux moments où l'on attends la série le moins. Comme l'intrigue de la semaine finalement.

Quelqu'un s'attendait à ce que la série traite le cas de la disparition de la femme de Corcoran aussi tôt dans la saison ? En tout cas, pas moi. Mais je suis plutôt ravi. Même si l'exécution est assez moyenne. Mais c'est à prendre avec les habitudes de la série. Corcoran découvre une nouvelle preuve qui lui offre quelques informations sur la mort mystérieuse de sa fille et la disparition de sa femme. Tout cela va avoir une certaine connexion avec l'affaire de la semaine bien évidemment. L'enquête en elle même n'était pas forcément parfaite. Disons que dans Copper il manque un ingrédient important des séries policières : des protagonistes autour du héros. Car ceux qui l'entoure manquent cruellement d'intérêt. Le scénario ne cherche pas vraiment à développer leur histoire. Alors évidemment, c'est intéressant de parler de la vie de l'époque à côté (et notamment avec les femmes qui sont les pauvres victimes souvent de ces meurtres sordides). Mais je pense qu'il faudrait peut être voir un peu plus loin.
vlcsnap-2012-09-10-23h52m22s244.pngJe pense donc au personnage du Doctor Matthew Freeman. Ce dernier est un personnage qui mériterait réellement d'être mis en avant. Ce n'est pas son challenge personnel de l'épisode qui va me rassasier. Bien au contraire. L'aventure se rapprochant des histoires de son oncle auraient pu être bien plus intéressantes. Finalement, Copper nous offre surtout une scène finale particulièrement ébouriffante. On ne s'y attend pas et c'est surement ce qu'il faudrait retenir de l'épisode mais aussi de la série. Car si elle sait faire quelque chose c'est prendre ses téléspectateurs de court. C'est à mon avis l'une des rares choses qui donne envie de revenir chaque semaine car la médiocrité de la série reste cultivée. Autre fait marquant de cet épisode, ce sont les femmes. Elles prennent un intérêt soudain (même si l'on en parlait déjà beaucoup durant les trois épisodes précédents). Et c'est peut être encore plus dur de dire au revoir à Molly après la demande en mariage de Francis...

Note : 5/10. En bref, toujours une certaine médiocrité dans l'écriture mais quelques bonnes choses et une fin surprenante.

Commenter cet article