Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Copper. Saison 1. Episode 7. The Hudson River School

9 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-10-07-01h02m19s119.png

 

Copper // Saison 1. Episode 7. The Hudson River School.


Malgré la mise en avant du côté sombre de Corcoran, j'ai trouvé "The Hudson River School" assez médiocre. Nous sommes donc en octobre 1864 et Corcoran est épris d'Elizabeth. Je n'ai jamais trouvé sa relation avec cette femme particulièrement passionnante. Notamment parce que le tout est assez poussif et pas toujours juste. Sans compter que Copper ne tente jamais de vraiment donner envie de les suivre. Anastasia Griffith (Once Upon a Time) n'est malheureusement pas une très bonne actrice. Elle manque de charisme et s'enfonce toujours dans quelque chose de pas spécialement digeste. Malheureusement. Mais au fond, Copper a d'autres chats à fouetter. En effet, nous allons explorer le côté sombre de Corcoran. J'ai adoré le moment où il confronte Elizabeth qui lui a menti au sujet d'Annie. Mais c'est finalement seulement face à des gens qui le mérite que l'inspecteur perd ses moyens. J'aimerais bien qu'un jour l'inverse arrive car finalement, Copper ne bouleverse jamais la routine du personnage de cette manière là.

Je n'attends pas grand chose de Copper de toute façon, mais peut être un peu plus d'ambition autour de son personnage principal. Annie reste un personnage important de la saison mine de rien et sert donc de joli petit fil rouge. Je ne suis pas certain que je voudrais suivre ça dans une seconde saison également (si une seconde saison venait a être commandé). Pourquoi ? Tout simplement parce que c'est longuet et que la série prend bien trop son temps à exposer ses dire. Du coup, "The Hudson River School" passe du coq à l'âne dans l'épisode, jonglant entre les diverses intrigues. Pas de quoi sauter au plafond malheureusement. Pendant ce temps, l'arrivée d'un groupe de personne de la haute en ville permet à Robert Morehouse de voir venir une nouvelle opportunité intéressante de se faire de l'argent. Le problème que rencontre Copper avec cette partie de l'histoire c'est que malheureusement l'épisode ne prend pas suffisamment de temps pour l'exposer. Il se passe beaucoup trop de choses dans l'épisode et la surcharge est loin de lui être bénéfique.
vlcsnap-2012-10-07-01h38m47s239.pngJ'aurais adoré voir un peu plus des négociations de Robert Morehouse dans l'épisode, mais je pense que l'on va s'en tenir à ce que l'on nous a offert. Surtout que les conflits ne sont jamais loin. Du coup, il y avait un potentiel bien plus large que ce que l'on a pu voir. Enfin, Sybil, la femme du détective O'Brien demande à son mari qu'il utilise ses connexions au sein du Sixth Precinct afin de vérifier une rumeur selon laquelle New York serait en danger. Là encore, le potentiel était présent mais c'était beaucoup trop bâclé. Je ne sais pas quel est le but réel de Copper pour le coup mais cette saison, qui avait correctement débutée, finie en eau de boudin. Je ne suis donc pas certain de revenir après cette première saison assez décevante. Sans compter que les graphismes de la série sont de plus en plus moches, sans que je ne puisse comprendre pourquoi. Pour tout vous dire, je trouve le grain de la réalisation digne d'une petite production alors que Copper est une co-production entre BBC et BBC America tout de même (ce n'est pas le petit clampin d'à coté).

Note : 3.5/10. En bref, un épisode bâclé malgré son intérêt.

Commenter cet article