Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Copper. Saison 1. Pilot.

20 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-08-20-21h13m07s54.png

 

Copper // Saison 1. Episode 1. Surviving Death / Pilot.


Copper est la première production originale de BBC America, chaine américaine (et filiale de BBC) diffusant les programmes de la chaîne anglaise BBC (comme Doctor Who par exemple). Copper était donc un pari ambitieux pour la petite chaine câblée américaine. Le but était de proposer une toute nouvelle série, malgré tout très inspirée de ce que les anglais peuvent faire en la matière. Créée par Tom Fontana à qui l'on doit Oz mais également la mineure mais agréable The Philanthropist. Tom Fontana s'est associé à Will Rokos, qui a déjà travaillé sur SouthLAnd pour nous offrir Copper. L'univers en lui même de ce New York du 19ème est assez bien repris. Les décors sont plutôt logiques et pas spécialement mauvais. De plus, même si l'on pouvait attendre à une production un peu moins bonne finalement cela reste plutôt correct. J'aurais juste préféré que les anglais apportent leur patte des séries policières. Car eux, ils s'y connaissent en bonnes séries policières originales.

Dans le New York du 19ème siècle, les aventures d'un jeune flic irlandais cherchant à découvrir la vérité sur la disparition de son épouse et la mort de sa fille. Son amitié avec deux compatriotes de la Guerre Civile, le fils d'un riche industriel et un médecin afro-américain, l'amène à côtoyer aussi bien la très chic 5ème Avenue que le Harlem populaire. De leurs années de combats, les trois amis partagent un terrible secret qui lient leurs vies à jamais.
vlcsnap-2012-08-20-21h01m18s129.pngL'histoire met en scène Kevin Corcoran, incarné par Tom Weston Jones, vu dans quelques épisodes de MI-5 (et c'est tout). J'ai trouvé le personnage agréable bien qu'il ne semble pas avoir grand chose à nous raconter en dehors des banalités. Même si l'univers dans lequel il est plongé (le New York de 1864) est assez peu commun, le tout ronronne parfois un peu trop. Corcoran est donc un détective perspicace et parmi l'élite. Il est très fort pour délier le vrai du faux. On va très vite s'en rendre compte dès les premières images du pilote. Pas de quoi sauter au plafond non plus, car même si le personnage trouve son originalité dans son côté borderline, cela n'en reste pas moins monnaie courante dans les séries policières de nos jours dans un genre très différent, j'en conviens. Pour la première affaire de Corcoran dans Copper, les scénaristes ont choisis la mort d'une jeune fille qu'il semble connaitre.

Jusque là, pas grand chose d'alarmant ni même de transcendant. C'est correct mais pas exceptionnel non plus. J'en n'attendais pas trop de la part de Copper, mais elle a réussie en quelque sorte à me surprendre. Même si ce premier épisode ne donne pas vraiment le sens de cette première saison, on est devant une série policière classique qui nous invite à plonger dans un monde très peu exploité dans les séries (et même au cinéma). Du coup, l'intérêt réside dans cette morale douteuse du personnage, et potentiellement son passé (c'est un immigré irlandais). Mais nous n'avons pas d'éléments probants qui permettent de spéculer sur la suite de la saison. Tout ce qu'il faut c'est un réel fil rouge car même si ce premier épisode reste correct, il n'invite pas vraiment le téléspectateur à revenir la semaine prochaine. Le héros reste charismatique, mais saura t-il séduire dans cette marre de policiers charismatiques au joli minois ?

Note : 5.5/10. En bref, une première plutôt correcte même si ce n'est malheureusement pas très poussé.

Commenter cet article