Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Cougar Town. Saison 5. Episode 6. Learning to Fly.

12 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Cougar Town

vlcsnap-2014-02-12-17h43m12s251.jpg

 

Cougar Town // Saison 5. Episode 6. Learning to Fly.


Le running gag des verres à vin de Jules m’a toujours plu. C’est un truc qui fait à chaque nouvelle saison son petit effet. Que cela soit trouver un nouveau verre ou bien la mort du précédent. C’est pourtant fait de la même façon chaque année mais justement dans la répétition, Cougar Town peut parfois faire d’excellentes choses. Cette semaine c’est #RipBigTippi. Le pauvre n’aura pas duré longtemps mais peu importe, dès la fin de l’épisode c’est Big Chuck qui vient le remplacer au pied levé. Si le running gag des verres à vin est toujours présent, j’ai l’impression que celui qui a plus ou moins disparu c’est Penny Can. J’adorais Penny Can et pourtant la série n’en a pas abusé mais j’ai l’impression qu’ils oublient de faire revenir le tout sur le devant de la scène. Cette semaine c’est le vide grenier annuel du Cul De Sac et Jules, pour vendre toutes ses horreurs ment aux acheteurs. Du coup, dès que Laurie le lui fait remarquer, dès qu’il arrive quelque chose à Jules son amie remet la faute au karma. Notamment la mort de Big Tippi. Du coup, Jules va devoir faire des bonnes actions afin de réparer le mal qu’elle a pu faire. C’est ridicule et pourtant ça fonctionne encore et toujours.

C’est comme ça avec Cougar Town. Même quand la série prend les idées les plus ridicules, elle arrive à en faire des bonnes intrigues. L’épisode utilise donc la mort de Big Tippi en guise de contrebalance. Tout cela de la même façon que chaque année quand l’un des verres de Jules est brisé. La petite image en slow-motion quand le verre tombe et se brise, ou encore l’hommage rendu à la fin de l’épisode sur une petite musique, sans parler de la petite cérémonie habituelle. Cependant, j’ai l’impression que cette « mort » est moins impressionnante que les deux précédentes dans « It’s All Work Out » et « Little Girl Blues ». Le problème c’est que l’on n’a jamais eu le temps de s’attacher à Big Tippi. La série utilise seulement deux images en guise d’hommage : celle de l’épisode de son introduction et celle du season premiere car il n’y a pas d’autres apparitions du verre dans la série. Dommage. J’aurais peut-être apprécié que Big Tippi dure un peu plus longtemps et que l’on ait le temps de le voir plus à l’écran. Cela aurait été donc plus intéressant de le voir « mourir » par la suite.
vlcsnap-2014-02-12-17h53m04s22.jpgDe plus, cela n’avait pas du tout le même impact que les autres. Pourtant, l’épisode n’était pas mauvais et ce gimmick ne m’a pas posé de problèmes. D’un tout autre point de vue, l’histoire d’Andy et Ellie était assez cocasse dans son ensemble. C’est un vieille adage des comédies et pourtant cela fonctionne toujours aussi bien. Cet épisode de toute façon ne cherchait pas du tout à réinventer Cougar Town ou bien le monde de la comédie, juste à s’appuyer sur ce que les comédies savent et peuvent faire depuis des années (tout comme Cougar Town elle-même). Sans parler de l’histoire de Bobby qui n’est pas la plus intéressante de l’épisode. Disons que Travis et Bobby n’ont jamais formé le duo le plus intéressant de la série, du coup on ne peut pas dire que cela ait changé dans cet épisode. Mais cette semaine était l’occasion pour Bobby de déverser les centres de son grand père Robby Cobb du haut d’un grand huit, comme il l’avait toujours voulu. Cela donne UNE scène cocasse, celle de la photo où tout le monde se rend des cendres dans la figure.

Note : 5/10. En bref, un épisode assez classique fonctionnant malgré tout suffisamment bien pour passer un agréable moment.

Commenter cet article