Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Covert Affairs. Saison 1. Episodes 10 et 11.

18 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Covert Affairs

vlcsnap-2010-09-18-18h54m08s26.png

 

Covert Affairs // Saison 1. Episode 10. I Can't Qui You, Baby.

 

Une enquête correct, prévisible mais divertissante voilà ce que c'est Covert Affairs. Digne des dernières saisons d'Alias - qui ne sont pas les meilleurs - pour le côté loners, Covert Affairs avance et navigue tranquillement vers la fin de la saison et la résolution (ou pas) de l'intrigue avec Ben Mencer. Cette fois, elle est envoyée à Londres afin d'être engager par un groupuscule qui pourrait l'utiliser grâce a son accréditation au Smithsonian pour faire passer des diamants sur le sol américain. Une intrigue donc simpliste pour un épisode qui se laisse regardé facilement, bien plus digestif que les deux précédents, moins réussi.
Ainsi, la guest star de Anna Chlumsky, jouant la jeune femme innocente c'était assez distrayant. Tour à tour avec ou sans lunettes, elle a son charme. Bref, son charme opère dans l'épisode bien que tout ne soit pas très surprenant. La partie au casino était sympathique mais ça manquait d'action, j'aurais bien aimé qu'Annie joue celle qui est saoule, qu'elle se batte contre quelques gars, bref, de l'action simpliste mais efficace quoi. Mais non, la série est bien trop gentille avec ses personnages et c'est un gros regret que j'ai.
Sinon, on a le grand retour d'Henry Wilcox, joué par Gregory Itzin qui vient mettre la zizanie au sein de l'unité. Bref, l'acteur et l'intrigue auraient pu être bien mieux employées dans cet épisode. Car on se la joue seulement à quelques coups de paroles, pas très bien foutu. Dommage, c'était raté. Le personnage était resté sur une bonne note au début de la saison lors de sa première apparition mais là, c'est une catastrophe. Par ce qui est d'Auggie, on joue encore la carte du gentil gars, du brave, il va même être gentil et s'occuper de la visite du Smithsonian que Annie avait promis à sa soeur et sa classe.
L'épisode en lui même avance comme une pendule réglée, c'est un reproche oui et non car l'histoire simpliste c'est sympathique des fois, pour se détendre et se divertir. Mais bon, il faut attendre la fusillade de la fin pour vraiment être dans une histoire plus qui sympa et divertissante. Covert Affairs meuble comme elle peut à un épisode de son season finale. Rien de bien grave car on en a pour son temps mais il manque quand même des éléments pour être totalement fan. En tout cas pour moi c'est le cas.

Note : 5/10. En bref, un épisode maîtrisé mais manquant totalement d'imagination.

vlcsnap-2010-09-18-21h13m24s126.png

 

Covert Affairs // Saison 1. Episode 11. When the Levee Breaks.

SEASON FINALE

 

Voilà le season finale classique, celui que l'on attends et avec une fin en mode ralenti et séquence émotion. Cette fois, côté dépaysement on est servi puisqu'on va au Sri Lanka. Ben Mercer se rend a la CIA car un scientifique a été kidnappé. Annie est envoyée sur le terrain avec Ben pour une mission à haut risque, au péril de sa vie. Bref, c'était bien beau, bourré de bonnes scènes d'action souvent gâchées par les fonds verts incessants mais globalement c'était ce que l'on attendais de la série.
Je vais débuter avec Auggie et surtout Liza Hearn, la journaliste qui risque de mettre en péril certaines opérations de la CIA et certains de ses agents. Emmanuelle Vaugier sait jouer une nouvelle fois de ses charmes bien que je régresse sa confidentialité dans la série, en effet, je pense qu'on ne la voie pas assez. Malheureusement. Je pense que cette intrigue va prendre un nouveau tournant grâce au petit cliffangher final qui y est inséré. Ce n'est pas grand chose et il n'y a pas vraiment de quoi se dire, c'est pour ça qu'on va revenir avec la seconde saison mais pourquoi pas, après tout, c'est efficace.
Pour ce qui est du reste, l'intrigue avec Ben Mercer et Annie Walker était assez bonne pour divertir, satisfaire son public et surtout conclure correctement une première saison, ce qui n'était pas gagner d'avance avec les difficiles des scénaristes sur les loners, très cheap et prévisibles. Ici, on sent un peu plus la pâte, on peut la toucher, la palper un peu mieux. En tout cas c'est d'une satisfaction en tout point qui m'a réjoui tout le long de l'épisode. Je ne m'attendais pas à ce que l'action soit aussi présente et j'avoue avoir été surpris a mes dépends. Ma vie n'était pas en péril et heureusement mais les scènes de course poursuite en moto cross ou les fusillades, les descentes de méchants, etc... tout s'embraque d'une façon que j'ai beaucoup aimé.
Ainsi, je ne faisais plus trop confiance mais cet épisode me fait dire le contraire. Covert Affairs est officiellement de nouveau sur les rails. Une bonne nouvelle pour les fans et surtout pour moi.

Note : 7/10. En bref, réussit avec la dose d'adrénaline qu'il fallait sans oublier la romance. C'était un season finale convainquant et réussit. Merci Covert Affairs.

Commenter cet article