Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Covert Affairs. Saison 1. Pilot.

26 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Covert Affairs

vlcsnap-663588.png

 

Covert Affairs // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Je publie enfin mon papier sur Covert Affairs et dire que cela fait déjà deux semaines que j'ai vu ce pilote mais dont j'avais oublié de parler par la suite par manque de temps. Temps rattrapé, voici mon avis sur le pilote de Covert Affairs, un pilote d'une heure et 5 minutes, axé sur le rythmé et l'entrain de ses personnages passant par l'humour, un bon casting et des scènes d'action déjà digne de L'Amour du Risque. Globalement, ca surprend pas mais c'est un bon divertissement, qu'on ne voit pas filer sous son nez malgré la durée.

Alors, Covert Affairs, c'est quoi ? Et bien, Annie, une femme exceptionnelle qui parle pas moins de six langues, est recrutée par la CIA pour résoudre une affaire épineuse. Dès son arrivée, elle découvre avec stupeur qu'elle va devoir faire équipe avec Ben, son ex, l'homme qui lui a brisé le coeur... (Allociné). Une histoire basique aditionnée d'un casting pétillant entre Piper Perabo, Christopher Gorham, Kari Matchett, Eion Bailey, Peter Gallagher ou encore Anne Dudek on est mis dans le bain dès le début. Ce n'est donc pas la meilleure série d'infiltration, il n'y a pas de mystère à la Alias mais bon, ca fait son affaire et pour l'été, ca déshaltère. Une petite boison ni bas de gamme, ni haut de gamme qui se boit comme ça, pour passer le temps. C'est tout à fait ce qu'est Covert Affairs qui ne veut pas en faire des tonnes et qui donc reste assez gentillette. Dommage dans un sens car on sens la série quand même un petit peu constipé, elle ne se lâche pas complètement.

Sinon, entre une séance de détecteur de mensonge au début entrecoupée de flashback plus kitch qu'autre chose, jurer sur la Bible le tout avec un dialogue entrecoupé en speed screen et une discussion de Arthur (Peter Gallagher), une bonne partie de gun fight dans une chambre d'hôtel, un petit coup de séduction d'agent du FBI, une course poursuite en voiture, un dîner de famille (franchement, il lui on coller un gars horrible mais bon, ...), virée du programme, dévirée, course poursuite à pied dans le métro, étranglée, désétranglée, ... Voilà en gros ce qui rythme l'épisode, on ne passe donc pas une seule seconde sans qu'il n'y ai un truc plutôt rythmé et intéressant jusqu'au Starbucks dans les locaux de la CIA, quand même : j'adore ! Personnellement, je veux être agent de la CIA moi, si y'a un Starbucks dans les bureaux !

Vous étiez un fan inconditionnel de L'Amour du Risque et bien Covert Affairs est faite pour vous car malgré son côté très entrainant et dans le mood, on sent qu'il y a quand même un côté kitch, il manque certains moyens à la série. Le scénario facile montre qu'il y a une faiblesse mais tant que le divertissement est là, je suis prenneur personnellement. J'adore les séries d'espionnages et tant qu'elles me permettent de passer un bon moment, je suis là. On a le droit à un petit coup de fil rouge un peu à la Chuck : on prend Annie parce que son ex, Ben Mercer refait surface... C'est gros comme une patate mais bon... Le seul point décevant c'est Christopher Gorham qui malgré le fait qu'il soit convainquant en aveugle, il reste un peu moyen et pas assez intéressant, même funny il l'est pas tellement.

 

Note : 7/10. En bref, un pilote qui donne envie de voir la suite des affaires. Je suis là en tout cas.

Commenter cet article