Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Covert Affairs. Saison 2. Episode 12.

9 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Covert Affairs

vlcsnap-2011-11-09-19h45m28s24.png

 

Covert Affairs // Saison 2. Episode 12. Uberlin.


L'épisode précédent nous proposait une très jolie séquence à Venise en guise d'ouverture. 5 petites minutes de plaisir européen. Cette fois la série réitère sauf que ce sera pour faire un épisode entièrement tourné à Berlin - sauf pour les personnages restés sur le sol américains -. Je vais d'abord m'attarder sur les gens encore sur le sol américain. Et je vous parle bien sûr de Auggie. Son histoire était tellement nulle que j'ai failli demandé à quelqu'un de me décoder l'épisode. Sérieusement, c'est quoi ce bazar. Auggie est devenu une vraie courgette de l'intrigue, ne sachant plus quoi raconter depuis l'épisode centré sur son passé et le comment il a perdu l'usage de ses yeux. "Uberlin" tente de nous rendre le personnage encore plus mielleux qu'il ne l'était déjà, tout en passant par la case niaiseries que Covert Affairs connaît très bien. Je me suis donc ennuyé de ce côté là, j'espère que Auggie sera tué dans une attaque contre la CIA car Christopher Gorham qui ne montre même pas ses abdos dans un épisode, à quoi bon suivre son intrigue ? L'acteur est si insipide.

C'est avec la partie à Berlin que l'épisode devient un peu plus intéressant entre une pub pour le dernier iPad et pour Skype bien sûr tout en passant par Mercedes, Porsche, et autres marques allemandes en bonus. Je ne sais pas vous mais cette partie de l'épisode avait un arrière goût de Alerte Cobra. Que l'on mette les choses au clair, je suis un spécialiste de Alerte Cobra dont j'ai du suivre approximativement une bonne vingtaine de saison - oui car la série a à ce jour plus de 20 saisons à son actif -. C'était ridicule mais quand j'étais gamin j'adorais ça le matin sur TF1. Après cette courte confession, j'ai donc retrouvé de cette série dans cet épisode. Notamment la scène finale sur l'autostrass (parlons un peu allemand s'il vous plaît). C'était bien sympa cette scène d'action mais tellement pompé sur la série allemande. D'autre part j'ai trouvé que toute la dynamique sonnait série allemande.
vlcsnap-2011-11-09-19h33m16s129.pngJe sais pas vous mais les séries allemande ont leurs propres codes. C'est bien pour ça que l'on sait tout de suite où l'on est quand on débarque à Berlin. L'excursion vaut plutôt le coup, sans être non plus aussi bonne que Istanbul ou Paris. Par ailleurs, la présence d'Arthur ramolli le tout, sans parler du col roulé de Piper Perabo au début de l'épisode - quelle indigence à la série et aux fans qui sont là pour… Piper Perabo, si elle n'y met pas un peu du sien c'est à n'y peuls rien comprendre -. Donc Arthur est toujours aussi mou du genou, mais il faut bien que Peter Gallagher serve à quelque chose et qu'il justifie son salaire balancé en toxine botulique. Au final, ce nouvel épisode avait un arrière goût de Alerte Cobra moins fun, mais aussi d'ennui. J'ai ressenti ce mal-être avec cette intervention d'une allemande qui connaît bien Arthur si vous voyez ce que je veux dire. L'histoire en elle même était même trop téléphonée. Dommage.

Note : 3.5/10. En bref, à quoi bon.

Commenter cet article