Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Covert Affairs. Saison 2. Episode 15.

30 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Covert Affairs

vlcsnap-2011-11-30-21h38m43s128.png

 

Covert Affairs // Saison 2. Episode 15. What's The Frequency, Kenneth ?.


Ok, Covert Affairs n'a plus (ou presque plus) rien de fun. Ce nouvel épisode était mauvais mais… bien mieux que les deux / trois derniers épisodes diffusés. C'est là que je me dis que la première saison était ingénieuse car elle arrivait à donner un truc en plus à ce genre d'épisodes, vide de l'intérieur mais bien enrobés à l'extérieur. Cette saison les épisodes sont plus la plupart très plats. Durant cet épisode Annie rencontre Kenneth, un agent du MI6 qui veut la recruter car elle fait partie du Smithsonian et a donc accès à quelqu'un que Kenneth tente d'arrêter depuis quelques temps. Son aide sera forcément intéressante, et Jane va voir en cette proposition faite à Annie une opportunité d'avoir un double agent. Annie est crédible, comme toujours, mais c'est grâce à Piper Perabo qui est très bonne dans son rôle. Et certains seront d'accord pour dire dans tous les sens du terme. En tout cas, je suis satisfait du développement de cette intrigue, car au fond, je me suis pas trop ennuyé par rapport à l'épisode précédent qui est un très bon point.

Même si le personnage de Kenneth est très brouillon, l'alchimie entre les deux personnages se laisse regarder et surtout c'est parfois même suffisamment sympa pour rire un bon coup de l'accent de Kenneth, car si il y a bien un truc que je déteste dans ce genre de séries : que l'on joue les clichés alors forcément un acteur roux qui joue un personnage anglais c'était vraiment tout ce qu'il y a de plus cliché. Mais bon, passons sur l'action de l'épisode qui est suffisamment bien distillée pour ne pas trop s'ennuyer. Les quelques courses poursuites et moments d'espionnage dans le musée sont excellents. J'aime bien ce genre de trucs dans les musées. Je sais pas pourquoi. J'avais adoré Unnatural History d'ailleurs, cette série adolescente se déroulant elle aussi au Smithsonian. Bref, tout ça pour dire que ce nouvel épisode de Covert Affairs aurait pu être pire (comme l'épisode de la semaine dernière par exemple où il n'y avait littéralement rien du tout à sauver). Cette fois on se concentre certes un peu plus sur l'action, sans trop laisser de côté les personnages.
vlcsnap-2011-11-30-21h54m08s156.pngEnfin, le titre de l'épisode, inspiré d'un titre de R.E.M ce qui me rappelle Grey's Anatomy et ses épisodes titrés avec des chansons du groupe de rock connu. Ainsi, Covert Affairs arrive aussi à coincer quelques moments entre Annie et sa soeur. Des moments ô combien pâteux. Anne Dudek est toujours aussi chiante, et niaise par la même occasion. On dirait qu'elle sait rien faire sans sa soeur : même pas changer de chaîne. Oui oui, je vous assure que c'est vrai. Bref, c'est pas ce sur quoi la série doit compter. Après cet épisode j'espère que le season finale sera bon et qu'on aura du Ben Mercer en pleine action (car faut pas se leurre, Ben Mercer sera forcément de retour, c'est lui le fil conducteur chaque année des season finale). Mais même si ça va être nul d'embler, j'ose espérer un peu d'idées novatrices qui puisse changer la donne. Mis à part ça et pour en finir avec ce What's the Frequency, Kenneth, je veux que Annie soit infiltrée dans une autre agence durant TOUTE UNE SAISON et qu'on vire un peu du monde genre Auggie (j'en parle plus tellement ses histoires d'amour cochonnes m'ennui, et papy Peter Gallagher).

Note : 4/10. En bref, un épisode intéressant par ses enjeux, ennuyeux par ses évènements.

Commenter cet article