Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Covert Affairs. Saison 3. Episode 11. Rock'n'Roll Suicide

17 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Covert Affairs

vlcsnap-2012-10-17-20h11m28s46.png

 

Covert Affairs // Saison 3. Episode 11. Rock'n'Roll Suicide.


Après une première partie de saison efficace et passionnante, Covert Affairs était de retour. Nous laissions Annie face à Lena dans l'épisode précédent. Annie n'avait pas tardé à tuer Lena alors que celle ci était un danger pour elle. Afin de reprendre les choses sous de bien meilleurs hospices, la série choisie de nous mettre tout de suite dans le feu de l'action en faisant courir un petit peu Annie. Piper Perabo reste indéniablement un atout dans cette série. Un atout que j'aime beaucoup et qui est enfin exploité à sa juste valeur. Alors qu'Annie est rapidement transportée dans une prison russe douteuse afin de lui extirper des informations, les scènes qui s'enchainent à l'écran sont efficaces et mettent elles aussi tout de suite dans une ambiance de franche camaraderie. Les scènes dans la prison sont les bienvenues même si j'aurais peut être préféré que tout l'épisode se déroule dans la prison histoire de faire monter la tension et surtout de développer le côté anxiogène et répétitif des scènes. C'était un choix judicieux qui aurait largement pu être plus exploité qu'il ne l'a été durant l'épisode.

L'autre bonne chose de l'épisode c'est le grand retour d'Eyal. Oded Fehr a toujours cette relation complice avec Annie qu'aucun autre personnage n'a avec elle, même pas Auggie. Il est donc toujours appréciable de les voir ensemble. De plus, le fait qu'Eyal ne soit pas un personnage régulier de la série permet également de ne pas trop abuser et de faire du retour du duo une sorte de petit évènement. Même si l'épisode ne se permet pas d'aller bien loin pour développer la relation des deux personnages (sauf peut être un baiser apprécié ou encore une main tenue dans l'avion), mais l'action est présente et nous permet de passer un bon moment. Mon regret reste tout de même la résolution particulièrement facile de l'épisode. J'aurais largement préféré que l'on ne choisisse pas de chemin beaucoup trop simple (le fait que l'agent russe les laisse partir sans même les tuer pour de vrai). C'est une facilité scénaristique qui n'est pas toujours exploité dans les séries, fort heureusement puisque je trouve ça assez débile (je suppose que les scénaristes n'avaient plus trop de temps sur la fin et qu'ils ont du boucler l'épisode en deux temps trois mouvements).
vlcsnap-2012-10-17-19h59m16s156.pngDe retour à Langley, on ne peut pas dire qu'il se passe grand chose de bien intéressant. Le problème c'est que même si Joan est présente (car ce personnage a été très bien développé cette année), les autres continuent sérieusement de m'agacer. A commencer par Arthur. Sa relation avec Joan est toujours aussi ennuyeuse et mal mise en avant. Les erreurs de la série sont donc toujours présentes et j'espère qu'elle trouvera un moyen de développer une solution potable et pas trop facile. Pendant ce temps Auggie n'est qu'un accessoire dans l'épisode et brasse beaucoup d'air. Mine de rien le fait qu'Auggie soit aveugle bloque pas mal de choses. Il faudrait peut être un nouveau personnage régulier masculin dans la série, mais loin du charismatique Oded Fehr, quelqu'un de plus costaud et méchant mais évidemment plus proche de l'affiche Abercrombie que celle d'un plat cuisiné. Ce retour était donc plutôt bon si l'on suit uniquement les scènes d'Annie en Russie avec Eyal, le reste manque de saveur.

Note : 5/10. En bref, un retour correct et plaisant malgré l'ennui régnant à Langley.

Commenter cet article

Pascal 22/10/2012 15:45


Je ne sais pas pour toi mais je sens venir une relation plus qu'amicale entre Auggie et Annie . J'y pense depuis le season finale de la saison 2 et ça se goupille petit à petit . En tout cas
perso ça me plairait assez...