Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Covert Affairs. Saison 3. Episode 5. This is Not America.

17 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Covert Affairs

vlcsnap-2012-08-15-23h22m18s102.png

 

Covert Affairs // Saison 3. Episode 5. This is Not America.


Cette semaine encore, j'ai trouvé que Covert Affairs nous avait offert un épisode plutôt sympathique. Pour deux bonnes raisons : la première le comeback d'Odeh Fehr qui incarne Eyal et ensuite la mission qui se déroule à Jerusalem en Israel (enfin apparemment au Maroc). J'aime beaucoup ce pays que je n'ai pas encore visité et j'ai hâte de voir à quoi ressemble Jerusalem si quelqu'un m'y invite un jour. Tant d'histoire en une seule ville, cela ne peut être qu'enrichissant. En tout cas, Covert Affairs utilise assez bien les décors. Notamment celui du mur des lamentations (c'était presque un passage obligé dans une telle ville, c'est comme voir la Tour Eiffel à Paris). Mais l'épisode était également bon grâce au retour d'Eyal. Même si tous les épisodes où il est apparu n'ont pas toujours été à la hauteur, je trouve que ce personnage un des choses à raconter. C'est pourquoi il va nous apprendre quelque chose : l'agence enquête sur Annie. Et Eyal va le lui dire. Tout ça à cause de sa relation avec Simon Foster. Est-elle loyale ? C'est là toute la question que posera le prochain épisode sûrement.

J'aime bien cette idée qu'Annie pourrait être une outsider de la CIA. C'est assez bien dirigé, mais il ne faut pas que tout ça rappelle la première saison et l'horrible intrigue autour de Ben (que je préfère oublier désormais). Pour ce qui est de la mission de la semaine, Annie est de retour à la DPD (ce qui ne m'enchante pas du tout) et va en mission en Israel. Ils sont charger de protéger un ingénieur, Isaac. Ils vont découvrir qu'il a une petite amie et qu'elle est espionne. Du coup, la vie d'Isaac est encore plus en danger. Cet épisode manquait tout de même d'action. Les quelques scènes ne sont pas mauvaises mais j'aurais apprécié que l'on aille un peu plus loin avec la course poursuite d'Annie du tireur par exemple. Cela aurait pu faire un peu comme une course contre la montre à la Jason Bourne. Mais Covert Affairs reste toujours fainéante et c'est bien dommage. Elle a tellement de choses à faire et à dire encore.
vlcsnap-2012-08-15-23h07m18s60.pngDu coup, l'épisode va aussi permettre à Eyal et Annie de développer leur relation. Cette amitié est toujours aussi sympathique à suivre même si au fond, cela ne casse pas trois pattes à un canard. J'aimerais bien qu'il y ait soit plus de confessions soit plus d'action entre les deux. Même si Annie est actuellement avec Simon (au fond d'elle même en tout cas), je ne trouve pas que ce soit une mauvaise idée. De retour à D.C, Auggie était arrêté dans l'épisode précédent. Il est libéré par Arthur et envoyé en thérapie. Sauf que Auggie… déteste la thérapie et n'a pas envie de se confier. Dommage, c'est là où l'épisode pèche. C'est tellement pompeux. Enfin, Arthur révèle à Joan qu'il pourrait devenir ambassadeur en Chine. C'est toujours aussi ennuyeux là aussi. Je ne comprends pas pourquoi Covert Affairs persiste à donner des intrigues à ces personnages, ils ne servent strictement à rien. Il faut uniquement justifier leurs salaires exorbitants à mon avis.

Note : 5/10. En bref, un épisode pas déplaisant même si Covert Affairs peut faire bien mieux.

Commenter cet article