Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Covert Affairs. Saison 5. Episode 1. Shady Lane.

28 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Covert Affairs

vlcsnap-2014-06-25-21h34m46s19.jpg

 

Covert Affairs // Saison 5. Episode 1. Shady Lane.


La saison précédente avait changé pas mal de choses dans la série mais tout cela n’était pas plus mal, surtout que cela va permettre en plus de ça de donner à Annie Walker l’occasion d’être peut-être un peu différente. L’issue de la saison précédente permettait donc enfin d’officialiser une relation entre Annie et Auggie. Je ne suis pas contre le fait que les deux personnages puissent être ensemble et qu’ils discutent de leur relation. Notamment car c’est presque un atout dans une série où finalement la romance n’a jamais été le point fort. Le souci que j’ai toujours eu avec les romances dans cette série c’est soit qu’elles se terminent mal soit qu’elles ne savent pas trop dans quelle direction aller. J’attendais donc un peu trop de la part de la série par moment et elle m’avait déçu. Mais Auggie est fait pour Annie depuis le début de Covert Affairs, du coup on peut se dire que les scénaristes ont préparé ça depuis pas mal de temps. Et cela se ressent plus ou moins (que tout a été préparé auparavant). « Shady Lane » permet donc de replacer l’histoire de ces deux personnages de façon assez intelligente et légère. Le but n’est pas de nous remettre dans le bain trop rapidement. Le tout n’était pas parfait mais j’ai tout de même bien aimé car pour un retour c’est plutôt pas mal pour le moment.

Pour ce qui est de la mission de la semaine, Annie reste là aussi assez classique en son genre. J’ai l’impression que Covert Affairs est arrivée à un point où finalement les choses sont en train de devenir assez sympathiques et légères. Le but n’est pas de nous prendre trop la tête sans compter que les décors hors-US sont toujours de mises. Annie tuait également Henry à l’issue de la saison précédente et maintenant elle sort de Hong Kong par bateau. J’ai beaucoup aimé la prestation mignonne comme tout de Piper Perabo. Elle est tout en retenue et j’aime bien la voir comme ça. J’ai bien aimé également Calder et Auggie questionnant Annie. C’est une nouvelle fois question de remettre les choses en place par rapport à la saison précédente et donc de faire le point. Je suppose que le but de Covert Affairs est de ne pas trop aller vite sur ce que veut être la saison 5 afin de ne pas faire d’erreur, surtout qu’il faut bien conclure la saison précédente de façon intelligente et ce n’était pas gagné au premier abord. L’aventure terroriste autour de Mykola, du piège et de la mort de ces douze agents de la CIA, je dois avouer que c’était une belle manière de lancer la saison sur de nouvelles intrigues.
vlcsnap-2014-06-25-21h36m24s225.jpgEn effet, dans une série sur une agent de la CIA, il faut forcément qu’il y ait des histoires de terroristes et pour le coup, c’est pour le moment assez solide en son genre. On aurait pu rêver mieux mais l’introduction se veut plutôt légère et en émotion (notamment pour gérer l’état d’Annie suite à la fin de la saison précédente). On nous présente également Ryan McQuaid, un ancien Navy SEAL qui est maintenant à la tête d’une grande agence privée qui travaille par moment pour le gouvernement. L’idée est donc d’introduction une nouvelle dynamique dans Covert Affairs et je dois avouer que j’aime bien ce que fait la série de ce point de vue là. C’est assez amusant de voir la confrontation entre Annie et McQuaid. Il y a une certaine tension sexuelle et je sens que cela ne va pas en rester là. Il y a beau y avoir Auggie, on sait pertinemment que les caser maintenant et tout de suite n’est pas la meilleure des solutions non plus. Finalement, retour plutôt réussi pour Covert Affairs. Je n’attendais pas nécessairement grand chose de cette saison, surtout que la saison précédente avait conclu pas mal de bonnes choses dans leur ensemble mais ce n’était apparemment pas suffisant.

Note : 6/10. En bref, à voir sur la longueur mais bon retour pour Covert Affairs.

Commenter cet article