Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Covert Affairs. Saison 5. Episode 5. Elevate Me.

29 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Covert Affairs

vlcsnap-2014-07-23-16h00m09s120.jpg

 

Covert Affairs // Saison 5. Episode 5. Elevate Me.


Covert Affairs n’est pas souvent allée à Paris dans son histoire. Sa première apparition était très brève lors de la seconde saison qui appelait déjà un virage au sein de la série : nous emmener ailleurs, dans les vrais pays afin de mener les enquêtes de la CIA. Cette semaine nous allons donc à Paris et en duo puisque Annie s’y rend avec… Auggie histoire de chauffer un peur leurs esprits et peut-être tenter de re-créer cet amour que les deux avaient l’un pour l’autre. Si Annie est totalement dévouée à sa tâche, on ne peut pas en dire autant de Auggie qui donne légèrement l’impression qu’il a simplement voulu venir à Paris pourra voir des vacances tous frais payés puisqu’il va surtout passer son temps à faire des galipettes avec Natasha. Vous allez me dire que c’est pour le bien de la mission, afin que Auggie puisse avoir accès à des informations sauf que l’on sait pertinemment que c’est surtout pour créer à nouveau des liens entre Auggie et cette femme et ce n’est pas vraiment ce que j’avais envie de voir. Bien au contraire, je trouve que cela rend l’épisode un peu moins passionnant. Dès que Auggie commence à séduire Natasha alors on est embarqué dans un truc assez médiocre dans son ensemble qui manque cruellement de folie mais également d’action.

J’ai bien conscience du fait que Covert Affairs n’est pas une série qui se veut que d’action mais tout de même, il y a des romances qui prennent moins de place et qui sont bien plus intéressantes. Du coup, heureusement que cet épisode m’a réveillé avec ce qui se déroule avec Annie qui elle au moins fait son boulot correctement. La petite scène entre Annie et Ivan Kravec était assez amusante mine de rien. En tout cas c’est le genre de choses que j’aime bien dans cette série, quand Annie use de ses charmes afin d’arriver au bout de sa mission. Ce n’est pas la première fois qu’elle le fait mais tout de même, c’est impressionnant et l’on ne pouvait pas en attendre moins de la part de la série. Celle-ci délivre donc toujours de bien belles choses comme on pouvait s’y attendre et c’est déjà une très bonne nouvelle. Puis il y a tout ce qui se déroule en Iraq avec Arthur. Là aussi il y a de l’action et il se passe quelque chose. L’occasion de voir que finalement Covert Affairs peut aussi donner à Arthur et cie de belles intrigues sur le terrain car je commençais légèrement à perdre patience avec Calder, Joan et Arthur dans l’épisode précédent. Le fait que l’on ait l’impression que l’on se moque de nous a eu raison de moi, tout simplement.
vlcsnap-2014-07-23-16h09m17s223.jpgCet épisode utilise aussi plutôt bien Paris, que cela soit sous un soleil radieux ou bien encore sous la pluie. Il y a des scènes un peu de partout dans notre capitale sans pour autant chercher à faire du tourisme. Bien au contraire, on va passer du temps dans les jardins ou bien dans les rues de la ville. Seul les plans de transition cherchent à faire du tourisme (bateau mouche, Arc de Triomphe, etc.). Je me demande ce que la suite de la saison nous réserve étant donné que je suis persuadé que Covert Affairs va nous emmener à Paris à nouveau. En tout cas je l’espère sincèrement car il y a quelque chose qui me plaît dans cette ville et que la série pourrait très bien exploité. Par ailleurs, je me demande si Perception et Covert Affairs ont tourné en même temps. Les deux séries utilisent tout de même la gare de Lyon. Finalement, le résultat est bel et bien là. Cet épisode fonctionne très bien et ce même si Auggie ne sert pas à grand chose et donne plutôt l’impression qu’il est là pour passer du temps au lit avec toutes les femmes qu’il peut y mettre dans le sien. Que cela soit Natasha à Paris ou bien à Washington quand elle débarque devant sa porte. Le souci c’est que Auggie a déjà quelqu’un à Washington… Quel gouja !

Note : 6.5/10. En bref, dommage que Auggie soit autant pris par faire des bêtises, le reste est plutôt bon.

Commenter cet article