Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Covert Affairs. Saison 5. Episode 6. Embassy Row.

1 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Covert Affairs

vlcsnap-2014-07-30-22h05m39s251.jpg

 

Covert Affairs // Saison 5. Episode 6. Embassy Row.


Cette semaine, Annie est de retour à Paris pour le meilleur mais aussi pour le pire. Quand la CIA découvre que Ivan Kravec a un meeting important, Annie va alors tenter de découvrir son implication dans les bombardements de Chicago. C’est là que forcément Annie va se retrouver à l’ambassade de Russie et qu’elle va tomber sur Ryan McQuaid. Ce dernier est un atout dans la saison mine de rien. En tout cas, j’ai hâte de découvrir ce qu’ils nous réservent par la suite dans la série tant le tout semble plutôt bien fonctionner. McQuaid va encore une fois sauver Annie, tuer Ivan et la série va en profiter pour nous dire que McQuaid a une taupe au sein de son propre service. C’est un moyen pour Covert Affairs de nous emmener vers la suite de la saison alors que l’histoire Ivan Kravec est maintenant terminée. Ce n’est pas parfait toute cette aventure parisienne mais cela a malgré tout du cachet. On ne peut pas nier le pouvoir de notre capitale dans une série d’espionnage. Par moment la série semble même nous emmener dans un côté très Taken-esque, notamment quand Annie se retrouve en face à face avec Ivan et que ce dernier veut savoir à tout prix pour qui elle travaille et ce qu’elle vient faire par ici (même s’il sait pertinemment qu’elle est de la CIA).

Pendant ce temps, nous avons toutes les petites histoires d’amour d’Auggie. Il va informer Natasha qu’il y avait Hayley avant elle et qu’elle est toujours présente. Si au départ il prévoit de la quitter, il va découvrir que Annie est sous le coup d’une enquête et que cela risque de chauffer pour les miches de tout le monde, y compris Auggie. Ce dernier doit donc rester avec Hayley afin d’en savoir plus et protéger par la même occasion Annie. Qu’est-ce qu’ils sont compliqués par moment dans Covert Affairs. Mais peu importe, c’est une façon comme une autre de faire durer le plaisir. Après tout, on ne peut pas en vouloir à la série, tant qu’elle délivre tout ce que l’on peut attendre de sa part et de ce point de vue là, je suis plutôt servi. Surtout que « Embassy Row » est pile poil le genre d’épisodes dont j’avais besoin dans cette série afin que l’on ait un vrai spectacle réussi à Washington. Auggie était depuis le début de la saison un vrai point noir. Maintenant il y a un vrai regain d’intérêt à mes yeux. Surtout que je n’ai rien contre Auggie mais je dois avouer que par moment Covert Affairs le transforme en une sorte de boulet dont on ne sait pas quoi faire mais que l’on sait juste ne pas avoir envie de voir partir.
vlcsnap-2014-07-30-22h14m04s175.jpgDu côté de Calder, ce dernier est clairement en train de devenir le boulet de la série. Je n’ai pas envie d’en savoir plus dans le sens où il n’y a rien de bien intriguant et puis que Calder puisse être en danger, après tout c’est loin d’être un personnage emblématique de Covert Affairs. Calder avait su se faire une place l’année dernière et cette année, il est bien trop en retrait à mon goût, tout cela pour faire de la place à McQuaid, un nouveau partenaire de jeu d’Annie, tout simplement. Sans compter que Arthur et Joan continuent de nous intriguer avec leurs petites histoires sauf que pour le moment, on a plutôt l’impression qu’ils répètent et font une synthèse de choses que l’on a déjà pu voir par ailleurs. J’ai pourtant beaucoup de compassion pour ces deux personnages, notamment car quand ils le veulent bien, ils peuvent être réellement intéressants. Mais finalement, ce nouvel épisode de Covert Affairs délivra quelque chose de légèrement décevant de ce point de vue là. Heureusement que Paris est là et que Auggie parvient enfin à prendre de l’intérêt alors que son triangle amoureux était l’une des idées les plus casse-gueule de la saison.

Note : 6.5/10. En bref, pas mal du tout cette nouvelle aventure parisienne.

Commenter cet article