Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Crossing Lines. Saison 1. Episode 7. The Animals.

1 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crossing Lines

vlcsnap-2013-08-01-15h46m12s74.png

 

Crossing Lines // Saison 1. Episode 7. The Animals.


Crossing Lines est une série qui peut parfois être plus intelligente qu'elle n'en a l'air. Le seul problème c'est qu'elle exploite son univers de façon bien trop superficiel ce qui donne généralement des épisodes plats et pas très passionnants. Il y eu un bon exemple (1.04) d'épisode qui était parvenu à soulever une bonne question. Et puis tout d'un coup Crossing Lines retrouvait ses travers lors du double épisode de milieu de saison (1.05 et 1.06) et ce même si la seconde partie était plutôt correcte et efficace. Ce nouvel épisode, malgré ses facilités est certainement l'épisode le plus efficace que Crossing Lines ait pu nous offrir. Il ne reste pas terre à terre et va beaucoup plus loin, notamment en développant le personnage de Michel Dorn incarné par Donald Sutherland. Depuis le début de la saison ce personnage ne sert pas à grand chose et enfin, tout prend son sens. La scène dans le TGV par exemple. La construction de cet épisode était également assez efficace. Il faut dire que Phillippe Haïm, réalisateur du très sympathique Secret Défense a su donner du punch à cette histoire de braquage de banque.

Philippe Haïm avait également pu nous montrer ses talents lors de la seconde saison de Braquo (dont il a réalisé 4 épisodes). Ce que l'on retrouve du réalisateur dans Crossing Lines c'est son goût pour les plans furtifs et certains gros plans qui mettent en valeur l'action et la relation entre les personnages avant toute autre chose. Notamment l'alternance entre plans serrés sur les visages des personnages et plans plus larges sur l'action. Bref, Haïm sait ce qu'il fait et donne bien moins l'impression de voir une série française. C'est léché. Par ailleurs, on peut saluer le talent de Chris Vance (The Transporter The Series, Prison Break) qui, dans le rôle du méchant, excèle. En tout cas, je trouve que son personnage, certes cliché, était plutôt bon et parvient avec la mise en scène à installer un climat efficace de scène d'action. Pourtant, je n'aurais jamais cru que le scénariste du 1.03 "The Terminator" puisse délivrer un épisode aussi sympathique étant donné que l'épisode était assez ridicule. Globalement, Crossing Lines fonctionne comme il faut.
vlcsnap-2013-08-01-15h40m56s235.pngLe seul problème c'est les facilités qui vont conduire le méchant à découvrir qui est le flic dans la banque par exemple. Le face à face n'était pas aussi énergique que l'on ne pourrait le croire et cela donne donc une dernière partie d'épisode un peu trop simpliste et pas assez réfléchie. On a l'impression que le scénariste a pris du temps pour installer son ambiance (et ce de la bonne façon) et puis tout d'un coup trouve le moyen de nous coller quelque chose de pas toujours très juste pour terminer l'épisode. Bien évidemment que le jeu des diversions est aussi vieux que le monde et je trouve assez dommage de ne pas avoir voulu en faire quelque chose d'un peu plus fun. Chris Vance est quelqu'un de fun par nature. Il avait pu nous le démontrer dans la série The Transporter (bien que cette dernière était un gros raté de la part de M6 et Luc Besson). Finalement, je trouve que Crossing Lines délivre ici un épisode efficace qui parvient à divertir suffisamment pour ne pas nous ennuyer. Reste maintenant à savoir ce que la suite de la saison a prévu de nous délivrer (je me le demande bien).

Note : 7/10. En bref, malgré les facilités et le côté cliché du méchant, l'histoire parvient à devenir divertissante rapidement et assez musclée en développant les personnages. La mise en scène de Philippe Haïm, sans être parfaite parvient à faire évoluer la série et à lui donner un côté plus qualitatif.

Commenter cet article