Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Crossing Lines. Saison 2. Episodes 1 et 2.

2 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crossing Lines

vlcsnap-2014-08-02-14h35m18s116.jpg

 

Crossing Lines // Saison 2. Episodes 1 et 2. The Rescue / The Homecoming.


Le renouvellement de Crossing Lines n’est pas une surprise. Une série intégralement remboursée par les ventes à l’Internationale et le petit succès qu’elle a pu avoir sur TF1 en poche, ce n’était pas difficile de voir une seconde saison apparaître. Cette saison 2 n’est pas composée de 10 épisodes comme la première mais de 12, donc pour plus de plaisir. Même si la première saison n’était pas totalement réussie, ce que j’avais avant tout apprécié c’est le fait que l’on nous plonge dans des univers très différents à chaque nouvel épisode du fait que Crossing Lines est tournée dans toute l’Europe et que les décors sont donc toujours différents. Cela pourrait être un peu comme Covert Affairs même si Crossing Lines n’est peut-être pas aussi réussie. Si NBC n’a pas donné son avis sur la saison 2 et que Netflix a pris les droits de la série pour son service, je suppose que la saison 2 sera mise à disposition sur Netflix pour les américains. On reprend donc cette saison 2 là où l’on avait plus ou moins laissé la première saison : Louis Daniel est kidnappé avec Rebecca, Anne-Marie est décédée, etc.

« The Rescue » est un premier épisode plutôt efficace, nous permettant d’aller dans tous les sens tout en restant assez cohérent avec ce que Crossing Lines a l’habitude de nous raconter. Du coup, j’aime beaucoup ce que la série tente de faire avec Michel Dorn de son côté. Donald Sutherland se dirige en Russie afin de faire quelques négociations. La scène finale de l’épisode était même assez cocasse en son genre. Si Michel n’est pas mon personnage préféré de la série, je constate tout de même que la série a au moins le plaisir de s’amuser à tout faire partir en lambeaux, à tout exploser tout simplement. Avec un épisode plutôt efficace, je dois avouer que je n’ai pas été déçu de retrouver la série pour cette seconde saison. Il se passe quelque chose d’assez bien en son genre et le tout parvient donc à nous divertir comme il se doit. Carl de son côté tente de rester sobre et donc de ne plus être dépendant. Pas facile, surtout quand il va apprendre la mort d’Anne Marie. Cette dernière n’était pas l’un des atouts de la première saison. Sa mort n’était pas forcément logique mais elle permet surtout de faire un peu de ménage et d’aider la série à prouver qu’elle peut tuer des personnages.
vlcsnap-2014-08-02-15h02m27s24.jpgMême si ceux-ci ne sont pas les plus importants. Surtout que dans Crossing Lines j’ai toujours préféré Tommy, l’irlandais. Ce dernier va même tente de nous dire qu’il est le John McClane de la série, simplement car pour lui, John McClane est un irlandais. C’est ce genre de trucs qui donnent aussi parfois à la série l’occasion de ne pas trop nous ennuyer et donc de nous délivrer des passages plus cocasses. Si « The Rescue » est beaucoup plus réussi que « The Homecoming », Crossing Lines n’en reste pas moins une série suffisamment correcte. Le groupe en lui-même n’a pas forcément de grande cohérence, on a l’impression que l’ancien scénariste d’Esprits Criminels s’est inspiré à la fois de la série américaine tout en mettant un pot pourri des personnages dont il pourrait avoir besoin. Cette saison semble oublier pour le moment tout ce qui faisait que la première saison était ennuyeuse. Je parle bien évidemment de Carl et de ses petites histoires, aussi bien par rapport au cirque où il habitait ou encore ses problèmes de dépendance. Ce n’est pas ce que j’ai envie de voir, je préfère donc la série dans ce qu’elle entreprend cette année (pour le moment).

On a même droit à Ray Stevenson (Thor, Dexter) dans le premier épisode de la saison, ce qui n’est pas rien. Il va être là à la fois pour imposer son charisme mais aussi nous faire passer un agréable moment. Que demander de mieux. Dans le second épisode, « The Homecoming », comme l’indique le titre de l’épisode on revient au bercail et pour eux c’est… les Etats-Unis. On passe donc du temps avec Carrie Anne Moss (Matrix, Vegas) dans le rôle d’une inspectrice new-yorkaise que connaît très bien Carl apparemment. Ce n’était pas bête dans le sens où l’actrice semble être plutôt amusée par tout ce qu’elle fait dans cet épisode. Le seul problème c’est que je n’ai pas vraiment été intrigué par le cas sans compter que nous sortir de l’Europe pour aller à New York était peut-être un peu trop hors sujet par rapport à ce que devrait raconter réellement Crossing Lines. Ce n’est que mon avis mais je suis persuadé qu’ils auraient pu faire les choses légèrement différemment. Ainsi, en guise de retour Crossing Lines délivre donc ici deux épisodes plutôt corrects. On aurait pu attendre mieux mais l’on aurait aussi pu voir bien pire.

Note : 6/10 et 5/10. En bref, correct sans être exceptionnel, de la série policière incohérente mais divertissante.

Commenter cet article