Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Curb Your Enthusiasm. Saison 8. Episode 4.

3 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-08-02-23h53m27s219.png

 

Curb Your Enthusiasm // Saison 8. Episode 4. The Smiley Face.


Larry fait une remarque intéressante : les smileys sont devenus omniprésents dans la vie de nos jours. C'est pourquoi, il voudrait bien que ça change. Cette remarque est très juste, même si d'un certes abord, cela permet de donner l'humeur des gens et évite la mal compréhension de certaines phrases. Je ne suis personnellement pas contre, j'utilise ce genre de langue dans beaucoup de messages (sauf tout ce qui attrait à quelque chose de sérieux finalement). Le plus important dans cet épisode c'est que Larry commence à sortir avec quelqu'un de nouveau depuis qu'il est divorcé de Cheryl. Il va alors se mettre à fréquenter une serveuse de son restaurant préféré. Un ami à lui va le mettre en garde contre ça en lui disant que si ça fini mal, il ne pourra plus revenir dans son restaurant préféré. Il parle d'expérience en faisant une liste exhaustive. Mais Rebecca Creskoff est une belle femme aux formes généreuses.

Alors il va continuer à la fréquenter jusqu'au moment où il va encore une fois faire l'hypocrite et parler de lui. Car Larry, ce qu'il aime par dessus tout c'est qu'on s'intéresse à lui et les autres il s'en fou. Elle va lui dire qu'elle a perdue son père, mais il ne va montrer aucune compassion. Et l'ironie du sort et c'est là qu'on en revient au début de l'épisode et la discussion sur les smiley, il va se retrouver avec un smiley sur la tête à cause d'un coup de soleil et d'une histoire de crème mal placée. C'était fun et Larry me fait pouffer de rire. Ce personnage est parfois vraiment un salopard, voire le pire, mais il est fun. Par ailleurs, Larry va confronter Big Dog par rapport à une histoire de placards. Tout était vraiment pas mal. Harry Hamlin (Veronica Mars) est toujours aussi bon comme acteur. Il a ce côté série B qui lui donne tout son intérêt.
vlcsnap-2011-08-02-23h37m05s122.pngEnfin, de fil en aiguille l'épisode fini une fois de plus mal pour Larry. Mais c'est tellement jouissif de le voir dans ces différentes situations. De plus, la relation entre Larry et les femmes qu'il côtoie cette saison est vraiment bonne et apporte de la fraîcheur à la série. D'un certains côté, il était temps après plus de 8 ans d'antenne. Curb est une série originale avec un Larry David toujours au sommet de ce qu'il fait. Il use et abuse de sa position aussi bien en tant que personnage qu'acteur, on le sent, il aime le contrôle. C'est pas dérangeant et ce nouvel épisode prouve une nouvelle fois l'étendue de l'énergie de la saison.

Note : 6.5/10. En bref, un autre bon épisode de Curb. Cette saison est satisfaisante pour le moment.

Commenter cet article