Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Da Vinci's Demons. Saison 1. Episode 3. The Prisoner.

28 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-04-28-16h50m57s242.png

 

Da Vinci's Demons // Saison 1. Episode 3. The Prisoner.


Je trouve assez drôle de suivre tout un tas de séries se déroulant à la même époque. En effet, Da Vinci's Demons se déroule à la même époque que The Borgias ou Borgia sur Canal +, du coup nous pouvons suivre des aventures de points de vues divergents dans les diverses séries. Mais au delà de cette histoire, nous suivons toujours les aventures de Leonardo da Vinci, un personnage que, soyons honnête personne n'attendais dans ce registre là. Mais peu importe, après deux épisodes assez appréciables et constants, ce troisième nous fait pénétrer un peu plus dans le vif du sujet et ce n'est pas une mauvaise idée. Les aventures de Leonardo se découpe toujours en plusieurs pans entre sa relation avec les autorités, la manière dont il créé, ou encore la folie qui le guète. Leonardo est un personnage tellement singulier et fascinant à la fois. Alors certes, Da Vinci's Demons n'est pas la série la plus fine qu'il puisse exister au sujet de ce personnage mais j'en suis un adepte. C'est clairement quelque chose que j'attendais de la part de cette série.

Alors certes, il y a toujours une place pour des petites scènes de sexe mais nous sommes sur Starz, il faut bien qu'il y ait une raison supplémentaire de donner envie aux téléspectateurs de cette série de regarder plus loin que le bout de leur nez. Car même si certaines intrigues sont intelligentes, les plus paresseuses servent aussi le récit. Comme par exemple Riario avec le Pape et un mystérieux prisonnier vont échanger sur une défaite. J'ai trouvé ça assez médiocre dans son ensemble car les dialogues manquent parfois d'envergure et d'ambition. Da Vinci's Demons est une série qui pourrait être beaucoup plus percutante si seulement elle se donnait les moyens d'être plus engagées dans la vie de ses personnages. Notamment vis à vis du Pape. On sait pertinemment que Leonardo était très apprécié pour ses inventions un peu de partout en Italie, même s'il avait aussi des détracteurs et l'épisode parvient à nous le démontrer à plusieurs reprises. Notamment quand il tente de chercher une explication logique et rationnelle à une épidémie de possession démoniaque dans un couvent.
vlcsnap-2013-04-28-16h31m44s229.pngC'est certes un peu gros le fait qu'il mette rapidement la main sur le fait qu'il fallait embrasser la personne pour tomber également malade et qu'au fond, ce n'était pas des cas de possessions mais juste de maladies (comme l'on peut attraper la mononucléose en embrassant quelqu'un). C'est l'occasion rêvée pendant ce temps de mettre sur le devant de la scène l'histoire des Medicis. J'aime bien que l'on nous plonge un peu plus dans l'histoire de l'Italie de cette époque et des rivalités entre les familles (notamment les Medicis, les Borgia et les Sforza). Tout cela rutile assez bien dans ce nouvel épisode et nous offre l'opportunité de même moins nous ennuyer que durant l'épisode précédent. Le rythme est donc soutenu alors que Leonardo reste un personnage particulièrement hyperactif et passionnant. L'art de cet homme se traduit au détour de tout un tas de choses. Sans être la meilleure série du monde, Da Vinci's Demons me passionne. Allez savoir pourquoi…

Note : 5.5/10. En bref, un épisode assez bien maitrisé avec ses moments de tensions et ses retournements de situation.

Commenter cet article