Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Da Vinci's Demons. Saison 1. Episode 4. The Magician.

5 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-05-05-15h34m16s197.png

 

Da Vinci's Demons // Saison 1. Episode 4. The Magician.


Leonardo est quelqu'un de très intelligent et il nous le prouve une nouvelle fois avec sa manière bien à lui de repousser l'ennemi. Sa duperie était vraiment cocasse et permet d'offrir aux téléspectateurs ce que l'on pouvait attendre de la part d'un tel personnage. Comment il a pu duper son monde aussi facilement avec cette fausse arbalète ? Franchement, je dis bravo. Il fallait y penser. Leonardo est quelqu'un de perspicace et moi j'aime ce genre de personnages. De plus, je remarque de plus en plus que Tom Riley est à l'aise dans le personnage. C'est d'autant plus avoir de suivre une série avec un acteur qui aime bien son rôle et qui s'amuse avec plutôt que le contraire. Mais "The Magician" n'est pas le meilleur épisode de la saison de Da Vinci's Demons (pour le moment) pour rien. Il nous offre une belle panoplie d'histoires à se mettre sous la dent et surtout quelques petites révélations assez bien dévoilées. Notamment vis à vis de Lucrezia Donati ou encore de Clarice Orsini. Derrière ces personnages se cache une certaine volupté.

L'épisode développe aussi l'histoire de Bechhi, accusé d'espionnage par Rome et arrêté. Ce personnage n'offrait jusque là pas grand chose de bien passionnant mais j'aime bien l'idée qu'il y ait un petit twist au milieu de l'épisode. Cela permet aussi de rendre le tout encore plus intéressant. Et cela me donne envie de voir la suite. Bien entendu que Da Vinci's Demons n'est pas une série parfaite et je me suis même pris quelques tomates dans la figure il n'y a pas si longtemps dans les commentaires pour trouver cette série pas si mauvaise. Je me demande du coup ce que les gens cherchent parfois quand ils regardent une série. Je ne demande pas qu'une série soit particulièrement bien écrite si elle parvient à être divertissante. De plus, je ne pense pas surnoter Da Vinci's Demons étant donné que je la juge non pas au talent d'écriture des scénaristes mais du plaisir que j'ai pu prendre devant l'épisode en question. C'est le but d'une note. Et puis j'ai toujours justifié le pourquoi du comment dans mes articles.
vlcsnap-2013-05-05-15h23m23s68.pngBref, pour en revenir à nos moutons, Leonardo trouvera aussi le temps de nous offrir le quota de sexe de Da Vinci's Demons. Bien que l'on n'ait pas le droit aux parties intimes, ses fesses et les seins de sa bien aimée suffiront. Mais le moment le plus drôle de l'épisode reste surement la fin où il est arrêté pour… sodomie. J'ai pris un fou rire car au fond, je ne sais pas vraiment où ils ont pu aller chercher ça mais pourquoi pas. De toute façon, Leonardo Da Vinci aurait été gay donc ce n'est qu'un moyen de nous prouver que les dires du passé sont vrais. Finalement, ce nouvel épisode de Da Vinci's Demons recèle de quelques bons moments, notamment vis à vis du personnage de Leonardo qui fait son show et c'est terriblement agréable. Le reste est un peu moins fascinant (notamment vis à vis des histoires de sodomie qui deviennent rapidement lancinantes). Mais le tout fonctionne grâce aussi à des révélations sur cette petite quête de Leonardo.

Note : 5.5/10. En bref, un épisode divertissant malgré quelques passages à vide. L'ensemble fonctionne bien malgré les défauts de la série.

Commenter cet article

Vince R' 06/05/2013 14:28


Allez je me permet un petit troll, je vais double-poster !


 


Petit commentaire sur la B.O de la série qui est vraiment excellente signée par le merveilleux Bear Mcreary ! (la reprise d'All along the Watchtower comme thème pour les "Final Five" de
BattleStar Galactica restera gravé dans ma mémoire !).


Petit aparté, mais de manière générale, je trouve que dans tes critiques tu ne parles pas assez de musique, ou de manière très succinte... =/ (T'avais quand même fait la critique de Scott Pilgrim
sans aborder une seule fois Beck ! =D)


Alors que pour l'ambiance, la musique à un rôle prépondérant. Je pense au travail de Charlie Clouser sur le générique d'American Horror Story (le type a quand même collaboré avec Nine Inch Nails,
Rob Zombie, Ramstein...). Encore une fois Bear Mcreary sur celui de Walking Dead. Ou même pour Fringe ou se succède Giacchino, Chris Tilton... ( la je pousse volontairement, car je crois me
souvenir que pour la dernière saison tu ais évoqué la splendide B.O =P ). 


 


Fin bref, c'est dômmage car une série n'est pas qu'une suite de jolie plan =P (J'allais oublié le récent travail de Cristobal Tapia de Veer sur Utopia ! Le thème de cette série est orgasmique
c'est hallucinant ! Cette arythmétie constante, le thème est comme la série insaissable au premier abord, mais terriblement addictif, une vraie réussite je trouve x) )


(Allez dernière apparté, celui de House of Cards aussi est majestueux, on peut attribuer un des personnages a chaque instrument. C'est une vraie conversation dans laquelle tout les thèmes de la
série sont représenté, les oppositions des personnages, leur rapport de force...)

Vince R' 06/05/2013 14:08


Pour L'accusation de Sodomie et le bouclier du Duc de Milan ce sont de vrais évènements de la vie de Léonard de Vinci =) Mais c'était monnaie courante à l'époque pour dicréditer n'importe qui...
(la sodomie).


Bref, bon épisode je commence à vraiment accrocher à la série !