Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dads. Saison 1. Pilot.

18 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-09-18-12h59m25s58.png

 

Dads // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Créée par Maggie Mull et Alec Sulkin (Ted, Family Guy) et produit par Seth McFarlane (Family Guy, Ted), Dads est l'une des séries qui a fait le plus coulé d'encre. En effet, même le patron de FOX a reconnu que le pilote de cette comédie était raté. Donc, il donnait raison aux critiques américains qui ont complètement descendu ce pilote en bonne et due forme. Après avoir vu le premier épisode de Dads, je comprends pourquoi les américains n'ont pas aimé mais je comprends aussi pourquoi je n'ai pas aimé non plus. Et ce sont deux choses assez différentes. Si les américains n'ont pas aimé c'est tout simplement car Dads regorge de blagues de pas très bon goût : sexistes, racistes, etc. Autant dire tout de suite qu'il ne faut pas vraiment y aller avec l'espoir de voir une comédie validée par le PTC (Parental Television Council). Alec Sulkin avait alors confié au Hollywood Reporter "I think a rhumbs up from the PTC is almost a miss of death for a show". Au fond c'est vrai, on n'a pas envie de voir une comédie qui n'est pas acide dans ses propos sauf que bizarrement, la forme en elle-même est ce qui m'a le plus dérangé.

Warner et Eli, deux papas trentenaires, voient leurs vies basculer dans l'absurdité quand leurs pères décident d'emménager avec eux.
vlcsnap-2013-09-18-12h56m01s66.pngEn effet, j'avais bien aimé Ted le film de Seth McFarlane sur cet ours en peluche complètement barré. Il y avait déjà des blagues un peu limites mais c'était dans une ambiance qui faisait rire. Je ris aussi souvent devant Family Guy ou American Dad, deux séries de Seth McFarlane mais là je n'ai vraiment pas compris. Disons que ce premier épisode enchaîne les scènes sans qu'il n'y a de réel moment où les personnages vont se poser. On a l'impression d'empiler les gags comme des crêpes et c'est dommage car je pense qu'ils auraient du tout simplement prendre le modèle de ses sitcoms animées. Cela aurait certainement été beaucoup plus bénéfique à la série. Au fond, j'ai réussi à sourire à une reprise devant une blague un peu pipi-caca mais je ne m'en veux pas. Alors sinon oui, ce premier épisode était offensant. Family Guy l'est déjà mais disons que dans Dads c'est assez mal fait. La forme dans laquelle tout est mis manque d'un ingrédient qui aurait pu le rendre beaucoup plus sympathique.

En plus de forcer sur les dialogues ("You can even impala Hitler with a Menorah. What the heil ?"), Dads est une comédie en multi-cam et je crois que c'est aussi l'une des choses qui a raison de cet univers. Cela rend l'humour bizarrement discounté, comme s'il fallait vendre à tout prix ces blagues sur le marché. Je dois avouer que j'ai un peu de mal à mettre de mots sur ce qu'est réellement Dads mais ce n'est pas une bonne comédie au premier abord. Bien que les blagues qui ont choqué les américains ne me choquent pas plus que ça de la part de l'équipe de Seth McFarlane (il faut arrêter de se voiler la face, le créateur n'a jamais fait dans la dentelle), ils en font trop et c'est juste problématique. Le casting, de Seth Green (Austin Powers, Family Guy) plutôt à l'aise dans son rôle à Giovanni Ribisi (Ted, Avatar) qui laisse à penser qu'il s'est senti forcé d'accepter un tel rôle, est assez moyen à mon goût.

Note : 2/10. En bref, ce n'est pas tant un problème de blagues racistes et offensantes mais plutôt de forme. Cette série donne l'impression que l'on a voulu acheter une comédie potache chez un hard discounter. C'est juste visuellement atroce et l'on a envie de frapper ceux qui rient derrière en leur disant : Stop !

Commenter cet article