Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dallas (2012). Saison 1. Episode 7.

19 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Dallas

vlcsnap-2012-07-19-08h34m23s74.png

 

Dallas (2012) // Saison 1. Episode 7. Collateral Damage.

 

Petit à petit, les choses vont de mal en pis pour nos personnages. Chacun se retrouve dans une sale position et ce n’est pas prêt de s’arrêter de si tôt. Effectivement, ce nouvel épisode de Dallas tente de se concentrer sur la descente aux enfers de John Ross qui risque bien de ramener J.R à Dallas. Sans son fils, Ewing Oil ne peut plus fonctionner. John Ross tente de devenir l’homme d’affaires que son père voulait qu’il soit. Il va notamment négocier une semaine de plus d’attente pour le vénézuélien, sans quoi il ne pourrait pas livrer des barils de pétrole, il va aussi devoir négocier avec Elena pour qu’elle lui donne quelques barils (histoire d’assurer la livraison derrière et ainsi éviter que les vénézuélien saccagent Southfork. Mais ce qui m’a surtout plu, c’est le grand retour de Lucy Ewing. Je n’avais pas été informé de sa venue dans la série et du coup, cette apparition de Charlene Tilton était une excellente nouvelle. Il ne reste plus que Victoria Principal maintenant, en espérant que le succès du retour de Dallas lui donne envie de remettre les pieds à Southfork… Mais rien n’est moins sûr. John Ross est sur tous les fronts et c’est appréciable. Cet épisode c’est le sien.

 

Je crois que ce que je préfère le plus dans John Ross c’est sa relation avec Sue Ellen, sa mère. Je trouve qu’il y a toujours cette alchimie. D’un côté de Sue pour son fils, et de l’autre de John pour sa mère. Un amour familial indestructible. Même si évidemment, Sue Ellen se retrouve toujours à payer les pots casser de son fils, et va devoir aller à sa place demander à Elena son aide pours sortir son fils de cette situation. Car ce qu’elle dit est vrai, les Ewing détestent perdre, demander de l’aide et avoir tord. Mais John Ross a d’autres chats à fouetter. En effet, il se retrouve dans une autre situation houleuse avec Victoria / Marta del Sol. Il va demander l’aide de Vicente Cano qui va s’en occuper, en la liquidant tout simplement. Sauf que ce qu’ils n’ont pas prévu le fait que John Ross serait sur les lieux du crime et… accusé de celui-ci. Ce cliffangher donne clairement l’eau à la bouche. Surtout que John Ross est un nid à emmerdes (littéralement). A chaque épisode il y a une nouvelle chose qui vient entraver sa relation avec Vicente. Ce qui est plutôt amusant mais qui risque bien de lui porter préjudice durant pas mal de temps (à moins que Vicente s’occupe aussi de le sortir de prison, mais ce sera bien moins facile étant donné que tout a été enregistré).

vlcsnap-2012-07-19-08h34m08s182.png

Dallas ne prend pas forcément de risque car l’on sait pertinemment comment cette saison va s’achever, façon vénézuélienne, mais j’ai vraiment hâte de voir comment ils vont goupiller tout ça. Surtout le retour de J.R. Alors que celui-ci est toujours à Vegas et qu’il tente de mettre des battons dans les roues de Cliff Barnes, je ne vois pas où la série veut en venir. Pour le moment tout reste plus ou moins flou, ce qui est assez embêtant, je dois bien l’avouer. Evidemment, Dallas s’amuse pas mal avec les personnages, les faisant aller et venir ici et là, ce qui permet de créer un sentiment de confusion pas forcément déplaisant. Pendant ce temps, Christopher a lui aussi les fesses entre deux chaises. La première c’est Rebecca, sa femme, qui est actuellement enceinte. Et pas qu’un peu puisque ce sont des jumeaux (rien que ça). Si Christopher ne veut plus rien avoir à faire avec Rebecca, il va petit à petit se rendre compte de la chance qu’il a de l’avoir dans sa vie et qu’il faut laisser le passé au passé. Ce qui est plus facile à dire qu’à faire, mais c’est en tout cas ce que Ann (qui s’est connait bien en passé au passé) qui va lui donner de très bon conseil.

 

Nous allons également découvrir (en partie) le secret que nous cache Ann. Depuis ses retrouvailles avec Ryland elle est distraite. En effet, nous découvrons qu’apparemment ils ont eu un enfant tous les deux mais qu’ils l’ont perdu. C’est sûrement ce qui a causé leur séparation, au-delà du côté salopard qu’est Ryland (personne ne pourra le nier). Ryland s’amuse lui aussi avec nous en portant plainte contre Bobby Ewing pour coups et blessures. Pour laisser tomber les charges qui tiennent contre lui, il ne demande qu’une seule chose : des excuses. Ce que Bobby va faire, contre son gré. J’ai hâte que l’on nous offre d’autres face à face entre ces deux personnages. Surtout que je vois bien Victoria Principal revenir la saison prochaine et ainsi Ann petit à petit se détacher de Bobby (oui, je divague complètement). Enfin, Christopher se retrouve aussi à s’excuser auprès d’Elena. Veut-il oublier Rebecca et se mettre avec Elena ? Cette dernière reçoit le conseil de Sue Ellen de choisir entre les deux Ewing, le plus rapidement et je pense qu’elle a bien fait. Au final, ce nouvel épisode de Dallas était globalement réussi, et surtout assez bien mené. L’attention portée à John Ross est appréciable.

 

Note : 6.5/10. En bref, un solide petit épisode de Dallas.

Commenter cet article