Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dallas (2012). Saison 2. Episode 1. Battle Lines.

29 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Dallas

vlcsnap-2013-01-29-09h01m26s97.png

 

Dallas (2012) // Saison 2. Episode 1. Battle Lines.


L'été dernier, TNT relançait l'un des soaps les plus mythiques de l'histoire des séries : Dallas. Non pas dans une version remakée mais dans une suite. Une suite racontant les aventures de la jeunesse de la famille Ewing. Une façon intéressante d'aborder la série de nouveau. J'ai adoré la première saison de Dallas, notamment car elle reprenait les classiques du soap à merveille. Elle s'en amuse durant dix épisodes. Ce fût trop court. Le renouvellement de la série était par conséquent le bienvenu. Nous retrouvons la famille Ewing plusieurs mois après la fin de la saison précédente. En guise de cliffangher nous apprenions que Rebecca n'était autre que la fille de Cliff Barnes, l'ennemi de toujours de la famille Ewing. J'avais hâte de voir comment tout cela allait être introduit durant cette seconde saison, surtout que rien ne disait que ce serait réussi. Comme entrée en matière, j'ai trouvé "Battle Lines" intéressant. La série revient en forme et prouve que ses personnages ont encore des histoires à nous raconter.

Christopher et Bobby détiennent donc 60% de Ewing Energies à eux deux pendant que John Ross n'a que 30% et Elena 10%. Ces deux derniers sont donc sans pouvoir dans la société alors qu'ils continuent de développer leur petit business de pétrole pendant que Christopher continue de croire au méthane. Chacun des deux frères contrôle donc une partie de la société, dans son domaine de compétence. Christopher ne sert pas à grand chose dans ce nouvel épisode même si ce dernier tente malgré tout de nous offrir quelques jolis moments avec Elena. Je ne trouve pas que cela soit ce qu'il y a de plus réussi dans cet épisode. C'était un temps mort et assez mal exploité. Mais ce n'est pas grave, nous ne sommes que dans le premier épisode de la saison et il faut faire le bilan de cette relation de nouveau sur les rails. Christopher va aussi permettre à son méthane d'être introduit sur les champs de courses automobile. Du business comme les Ewing savent en faire.
vlcsnap-2013-01-29-08h48m20s167.pngPendant ce temps, Elena négocie elle aussi. Elle veut récupérer des pompes de pétrole afin de limiter les coûts sur le pompage sur Southfork. Et John Ross batifole à droite et à gauche histoire de convaincre ses ennemis de signer avec lui. L'introduction de l'épisode était assez fun en elle même et apporte un vent de fraicheur dans cette série qui ne s'est jamais voulue très jeune. Car même si ce remake est moderne, tout ne l'est pas nécessairement au sein même de la série. "Battle Lines" revient aussi sur d'autres intrigues comme Rebecca qui est fin prête à se venger de Christopher. Elle révèle alors son vrai nom : Pamela Rebecca Barnes, la fille de Cliff Barnes et Afton Cooper. Elle cherche à utiliser le pouvoir de la société de son père afin de mettre la main sur la garde de ses enfants. Etant donné qu'elle pourrait gagner des parts dans Ewing Energies avec le divorce. Le jeu de John Ross dans cette histoire me plait bien même si la fin de l'épisode était assez prévisible.

Enfin, Harris va confier à Annie qu'il a retrouvé leur fille de 22 ans, Emma. Elle avait été kidnappée alors qu'elle n'avait que 18 mois. Il donnera l'adresse d'Emma en échange de la petite cassette que détient Sue Ellen. J'ai trouvé cette partie assez touchante et Brenda Strong s'en sort à merveille. L'actrice parvient à générer une partie émotionnelle intéressante dans cette série, ce à quoi je ne m'attendais pas nécessairement finalement. Enfin, Sue Ellen continue sa campagne mais un petit secret enterré refait surface et pourrait bien lui coûter la course. Je pense qu'il sera très intéressant de voir comment les choses vont se faire par la suite car pour le moment l'épisode ne fait que de la mise en place. Ainsi, Dallas revient avec un solide petit épisode. Ce n'est pas parfait c'est certains mais c'est plutôt agréablement mis en scène une fois de plus et l'orchestration rend le tout passionnant.

Note : 7/10. En bref, Dallas is back.

Commenter cet article

clem 29/01/2013 17:52


salut! comment as tu fais pour voir l'episode?