Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dallas (2012). Saison 2. Episode 9. Ewing Unite !

19 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Dallas

dallas-joan-van-ark.png

 

Dallas (2012) // Saison 2. Episode 9. Ewing Unite !.


Ne dit-on pas un de perdu, dix de retrouvé ? C'est en tout cas ce que cet épisode va finir par nous faire croire avec le grand retour de Joan Van Ark sous les traits bien cabossés par le bistouri de Valene Ewing. Ancienne femme de Gary Ewing, mariée trois fois au même homme. Je suppose que Gary a du croire épouser trois femmes différentes tant la chirurgie esthétique a détruit le visage de Valene. Mais peu importe, je suis en train de devenir très méchant. Avec elle nous avions Lucy Ewing, la fille de Gary et Valene incarnée par la toujours sympathique Charlene Tilton. Bref, un épisode de retrouvailles, un peu morbide tout de même tant la pauvre Joan Van Ark a le visage parfait pour jouer le rôle d'un martien de Mars Attack sans le besoin de porter un masque. Ma méchanceté n'a pas de limite et pourtant, j'ai bien aimé ces retrouvailles. Rien que le face à face entre Sue Ellen et Valene vallait le coup d'oeil. C'est pour ce genre de choses que j'aime tellement Dallas. C'est pour moi le meilleur soap jamais écrit (enfin, je parle de la série originale bien évidemment, cette suite/spin off est un peu moins bonne).

Il était temps de lire le testament de J.R qui va laisser quelques petites babioles à droite et à gauche. Mais bien évidemment, la chose la plus importante reste ce que préparait J.R contre Ryland. Pendant ce temps, Christopher tente de faire accepter son méthane à la ville de Dallas alors que Barnes Global a fait en sorte de tuer dans l'oeuf son offre d'énergie verte. Cette partie de la série manque peut être un peu de piment mais la fin de l'épisode est clairement là pour nous remettre dans le droit chemin et forcer le téléspectateur à se dire que finalement il y a peut être quelque chose à raconter autour du méthane de Christopher et de cette conspiration qu'il y a autour de lui. Bobby n'a pas la carrure pour prendre les rennes comme son père les aurait prises mais ce n'est pas grave car le téléspectateur peut dormir tranquille dans le sens où Bobby veut faire les choses comme son frère les aurait faites. Cette histoire avec Allison Jones (incarnée par la charmante Annie Wersching - 24 -) m'a plu. C'est du Dallas dans l'âme et l'on ne s'ennui pas de ces histoires de tromperies, de coucheries et de manipulations.
dallas-annie-wershing-ewing-unite.pngDe son côté, Pamela tente de prouver à John Ross et Christopher qu'elle n'est dans le camp de personne et qu'elle cherche seulement à faire fonctionner Ewing Energies maintenant qu'elle en a des parts. De plus, elle tente aussi de prouver qu'elle n'a rien à voir avec Allison et on le sait déjà. Pamela n'est pas aussi folle allier que j'aurais aimé qu'elle ne le soit. Durant la première saison elle avait plus de punch et même au début de la saison quand elle a commencé à révéler sa vraie identité. Par ailleurs, Cliff va s'associer avec Harris Ryland afin de faire tomber les Ewing. Il veut les détruire étant donné qu'ils ont pris son dernier reste (sa fille) et que cela a un prix à ses yeux. C'est vrai, la chair de sa chair. Mais Ryland n'a pas non plus fini avec Emma alors qu'elle commence à sortir avec Drew. Je me demande bien ce que les scénaristes ont en tête maintenant que Drew est encore plus dans la mouise qu'avant. Je suppose que cela pourrait retomber sur Emma et j'aimerais bien que ce soit le cas. Cela permettrait d'apprendre une belle leçon à Ryland qui ne pense qu'à lui et à contrer sa mère.

Surtout que maintenant, Judith n'est pas contente et le fait savoir à son fils en gelant ses comptes alors qu'elle tombe dans les escaliers. C'est terrible et pourtant un grand classique des séries de ce genre. J'aime bien les gens qui tombe... malencontreusement... des escaliers. C'est toujours pratique vous ne trouvez pas ? Finalement, ce nouvel épisode de Dallas vaut surtout pour le petit face à face entre Valene et Sue Ellen alors qu'elle lui dit ses quatre vérités ("You are just as bad as J.R ever was"). J'aime quand elle dit ça mais il va falloir que Sue Ellen montre aussi réellement les crocs. Je trouve qu'elle fait encore trop gentille à mon goût, la faute à la saison 1 qui m'a presque endormie derrière ses ambitions politiques.

Note : 8/10. En bref, Joan Van Ark est de retour et tout cela est le plus important. La famille Ewing retrouve sa grandeur.

Commenter cet article