Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dallas 2012. Saison 3. Episode 3. Playing Chicken.

11 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Dallas

vlcsnap-2014-03-11-14h48m54s172.jpg

 

Dallas (2012) // Saison 3. Episode 3. Playing Chicken.


Je pense que l’une des intrigues les plus bizarres de ce début de saison c’est la relation très complice entre Nicolas et Elena. Je ne m’y attendais pas nécessairement mais je suis ça presque glauque. Mais Elena ne sait pas du tout qui est réellement Nicolas. Enfin, je suppose. Peu importe, les deux font la paire et continuent de chercher des informations qui pourraient permettre à Cliff Barnes d’être innocenté. Nicolas va donc retrouver Rhonda sauf que si cette dernière semble être prête à faire des révélations, elle va se tourner vers Bobby et tout lui dire. Bobby est en train de devenir peu à peu le nouveau J.R. de Dallas. Il n’est pas aussi perfide et son regard n’est pas aussi fou mais disons que toutes les actions qu’il met en place afin de sauver Southfork d’un côté (il fallait la trouver l’histoire de cette poulette, espérons qu’il y en ait d’autres des comme ça) ou encore afin de démontrer à Nicolas que les Ewing ne sont pas nés de la dernière pluie. Pour ce qui est de Christopher, son enquête sur le passé un peu étrange de Nicolas va le conduire dans des recoins pas toujours très calmes de Mexico. Je trouve que Dallas fait évoluer son histoire assez rapidement ce qui permet de ne pas s’ennuyer.

C’est une très bonne chose, notamment car les scénaristes auraient très bien pu tomber dans un piège. Mais ce n’est le cas pour le moment. Au contraire, la série fait évoluer son intrigue de façon très fluide. Tout commence aussi à se regrouper. Pour ce qui est de John Ross, si le business n’est pas ce qui importe le plus au personnage, il va se retrouver manipulé par les filles qui l’entoure. Enfin, surtout Emma. Cette dernière veut John Ross mais pour cela elle doit se débarrasser de Pamela. Intelligemment, la série créée le trouble dans la tête de John Ross. J’ai adoré. Dallas s’amuse avec ce personnage et de toute façon Sue Ellen l’avait bien mis en garde. Emma n’est pas nécessairement celle qui est la plus bienvenue dans la famille Ewing. On sent les réticences de chacun sauf de John Ross. Pamela de son côté est encore un peu sonnée par l’amour qu’il porte à son futur mari. Du coup, on ne sait pas trop sur quel pied danser pour le moment. Mais Dallas tisse ici quelque chose qui colle parfaitement à l’esprit d’un soap et c’est tout ce que l’on pouvait lui demander. Ni plus, ni moins.
vlcsnap-2014-03-11-14h30m55s136.jpgFinalement, ce tout nouvel épisode parvient à créer de nouvelles évolutions dans les diverses intrigues lancées. Ce n’est pas aussi jouissif que durant les débuts des deux premières saisons mais malgré tout, je pense qu’il y a toujours autant de potentiel. Le problème que Dallas a pour le moment c’est de redéfinir qui sont les méchants et surtout donner le statut de plus ou moins « J.R. » à quelqu’un dans la série. Car il est important de retrouver quelqu’un du même acabit. Peut-être est-ce une erreur que de vouloir lui trouver un remplaçant ? Mais de toute façon Dallas n’en fait pas sa priorité, surtout que ses intrigues se suivent pour le moment avec une certaine fluidité. Il y a des bons cliffanghers, sans être particulièrement exceptionnels non plus. On est loin des cliffanghers des deux premières saisons (et accessoirement de la série originale). Mais peu importe, de toute façon il y a suffisamment de bons ingrédients pour passer d’agréables moments. J’aimerais cependant bien qu’un Ewing soit mis en danger (même si Christopher a de quoi l’être, sauf que l’on ne le ressent pas tant que ça).

Note : 6/10. En bref, du Dallas sympathique.

Commenter cet article