Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dallas 2012. Saison 3. Episode 4. Lifting the Veil.

18 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Dallas

vlcsnap-2014-03-18-12h46m59s178.jpg

 

Dallas (2012) // Saison 3. Episode 4. Lifting the Veil.


Les choses vont vites dans Dallas. A peine John Ross s’est fiancé à Pamela qu’il va déjà lui passer l’anneau au doigt. Mais cet épisode c’était du soap jouissif, comme Dallas sait en faire. Les manigances des personnages sont tellement efficaces qu’une fois l’épisode terminé, on se demande pourquoi c’est déjà fini. Car personnellement j’aurais pu enchaîner plusieurs épisodes. Le rythme est présent et la série commence à reprendre une tournure qui m’intéresse. Les deux premiers épisodes de la saison n’étaient pas parfaits mais servaient avant tout de transition. L’épisode précédent commençait déjà à renouer avec le monde impitoyable de Dallas que j’aime bien mais c’est « Lifting the Veil » qui pour le moment tient le pompon de l’épisode le plus réussi. John Ross parvient à plus ou moins nous faire oublier J.R (même si la série ne l’oublie pas non plus, notamment en faisant un plan sur du whisky signé J.R et une photo de lui en arrière plan). Que cela soit dans sa relation avec Pamela mise en danger de toute part ou encore Ryland. Ce dernier est un méchant que j’aime bien dans cette série. Il a la tête de l’emploi et en plus de ça, il dégote toujours une petite intrigue pour mettre en péril les Ewing et cela me plaît énormément.

Ce qu’il prépare avec sa mère par exemple afin de faire tomber John Ross, impliquant sa propre secrétaire dans l’histoire, est digne des grands soaps. C’est un retournement de situation que l’on ne voit pas du tout venir et je dois avouer que j’aurais adorer que Dallas allait beaucoup plus loin de ce point de vue là. Surtout qu’il y a énormément de potentiel. Mais John Ross ne sait pas ce qui se prépare de ce point de vue là, juste ce qui se passe du point de vue de Sue Ellen, sa propre mère. Cette dernière n’a peut-être pas envie de trop faire de mal à son fils mais elle veut lui faire comprendre que ce qu’il fait ce n’est pas bien du tout et que si il continue de coucher avec Emma, alors elle va devoir en informer Pamela. J’ai de la peine pour Sue Ellen, surtout que la pauvre ne méritait vraiment pas de retomber dans l’alcool. Mais c’est une idée intelligente dans le sens où de toute façon le personnage ne peut pas être plus intéressant qu’à côté d’une bouteille. J’ai déjà hâte de la voir au trente-sixième dessous tant le tout est si jouissif. Enfin, j’aime bien Sue Ellen ne vous méprenez pas mais j’aime beaucoup les intrigues également.
vlcsnap-2014-03-18-12h46m12s215.jpgEnsuite il y a Nicolas. La relation de ce dernier avec Elena commence à évoluer même si cela reste assez gentil pour le moment. Je suis persuadé que Nicolas se sert plus ou moins d’Elena afin d’arriver à son but mais d’un autre côté j’ai aussi envie de croire qu’il en est réellement amoureux. Du coup, quand Lucia, sa femme, débarque à Dallas afin de lui dire qu’elle ne veut plus divorcer, j’ai déjà hâte de voir le combat de coqs qu’il y aura prochainement entre Elena et Lucia afin de savoir laquelle des deux aura droit aux faveurs de Nicolas. Le fait que Nicolas accepte le marché de Lucia me laisse à penser qu’il y a quelque chose dans le passé de ce personnage qui n’est pas très reluisant (de toute façon il y a des trucs dans le passé de tous les personnages de soap, ce n’est pas possible autrement). Mais ce qu’il y a de bien c’est justement que Dallas s’amuse toujours avec ses personnages. John Ross est en train de devenir le digne héritier de J.R. et je dois avouer que Josh Henderson ne s’en sort pas trop mal dans ce registre.

Note : 8/10. En bref, c’est jouissif et du très bon Dallas comme on l’aime.

Commenter cet article