Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Damages. Saison 4. Episode 10. SEASON FINALE.

15 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-09-15-22h08m22s20.png

 

Damages // Saison 4. Episode 10. Failure Is Lonely.
SEASON FINALE


Fin de l'avant dernière saison de Damages et j'ai qu'une envie : me dire que la série ne se terminera pas l'an prochain. En effet, je trouve cette série tellement élégante et bonne à la fois. Bon, il y a des moments de flottement, comme cette année il y a eu en début de saison mais au final, sur les derniers épisodes le diapason était là et cet épisode prouve une nouvelle fois, surtout dans ses dernières minutes, qu'il est à l'apogée d'une série qui aura finalement grandie de ses erreurs (notamment la saison 3, je sais que mon propos divisera mais j'ai adoré la première saison, la saison 2 aussi, mais la 3 c'est mal passé). "Failure is Lonely" est donc là pour terminer l'intrigue autour de Highstar et donc de Boorman et Erikson. L'idée de base au début de la saison était sympa, puis c'est pari en noeud de cacahuète et puis c'est redevenu intéressant. La fin est assez simpliste, sans trop en faire tout se succède sans problème.

Je pense notamment à la mort de Boorman des mains de Chris, qui est sauvé (et donc on comprend lees flashback du début de la saison, et c'est Boorman le mort, pas Chris). C'était vraiment excellent de voir toute la démarche avant d'arriver à la libération de Chris. Disons que les scénaristes ont été assez malin pour nous amener sur différentes pistes possibles avant de jouer sur nos nerfs avec la révélation. On crois Chris mort et finalement il ne l'est pas. Je suis ravi du succès de cette partie du dernier épisode, qui était pas forcément la plus palpitante mais elle maîtrisait son sujet et clôturait le chapitre de la meilleure façon. Du côté d'Erikson, c'est un peu plus gentillet que je ne l'aurai pensé (bien que le face à face entre ce dernier et Chris était bon). Je regrette cependant que John Goodman ne se soit pas un peu plus révélé manipulateur dans cet épisode. Ca aurait été bien que son personnage est un double visage. Mais simple futilerie de pacotille.
vlcsnap-2011-09-15-21h46m11s25.pngEnfin, l'épisode va livrer aussi dans le face à face entre Patty et son fils. Encore à ce moment là, c'était du grand art. La scène ne dure pas forcément longtemps, mais j'ai trouvé le ton juste et bien trouvé. Notamment dans le regard du fils. La saison prochaine devrait permettre à Patty de perdre la garde de Katherine (au profit de son fils) à cause d'Ellen. Ce cliffangher je l'attendais pas vraiment. Je dois être naïf mais la série m'a surpris. Je m'attendais à une vengeance préparée différemment. Mais pourquoi pas. Après tout ce n'est que les prémices d'une saison qui devrait voir le jour (enfin) de façon à mettre en branle l'univers de nos deux avocates, brillantes.

La scène finale de face à face, tournée vers l'avenir (l'horizon new-yorkais, la statue de la liberté, le bord de l'eau) est un symbole très fort et surtout absolument fabuleuse de bout en bout. C'est rare une série qui arrive à créer une synergie aussi forte entre deux personnages. Au final, je ne suis pas déçu de ce dernier épisode, et surtout pour les dix dernières minutes finalement mais je me suis pas ennuyé et malgré les quelques défauts de facilité de conception ici où là, la surprise est de taille. On ne sait pas tellement ce qui nous attends ni comment. Mon seul grand regret cette année c'est l'image de la série qui a perdue de sa superbe, je sais pas, cette réalisation léchée à disparue.

Note : 8/10. En bref, un solide épisode final terminant tel un roman gargantuesque dans une scène magistrale.

Commenter cet article