Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Damages. Saison 5. Episode 1. You Want to End...

12 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-07-12-15h06m16s153.png

 

Damages // Saison 5. Episode 1. You Want to End This Once and for All ?.

 

L’une des meilleures créations du câble de ces dix dernières années était de retour pour une cinquième (et dernière) saison. Je suis déjà déçu de ne pas retrouver la série l’an prochain. Ce sera la dernière saison, l’épilogue d’une série qui aura tout de même fait coulé beaucoup d’encre. Les critiques ont généralement été plutôt clémentes vis-à-vis de la série, voire dithyrambiques lors de sa première saison. Il faut dire que Damages s’accommode du talent sans failles de Glenn Close. Cette actrice est parfaite dans son rôle d’avocate féroce qui ne lâche rien jusqu’au bout. La saison 4 s’achevait sur un cliffangher laissant espérer un face à face entre Patty et Ellen. Il faut dire que l’on attend ça depuis le début de la série. Ellen s’est portée volontaire pour témoigner contre Patty dans le procès qui l’oppose à son fils pour la garde de sa petite fille. Cela permet d’amorcer cette saison assez facilement. Le tout fonctionne parfaitement et n’est pas rouillé. C’est donc une mise en place assez bonne qui est faite dans son ensemble. Ce premier épisode met en place l’intrigue de la saison, reprend l’épilogue de la saison précédente et offre quelques bons moments entre les divers personnages de la série.

 

Dans un premier temps pour la garde de sa petite fille. Patty Hewes est intraitable. Elle ne veut pas que son fils ait la garde de la petite, sauf qu’elle va petit à petit en venir à se rétracter, offrant à son fils la possibilité de la voir un week end tous les trois mois. Patty a peur, car Ellen sait pas mal de choses et surtout, qu’elle avait voulu la faire assassiner. Ce qui pourrait lui faire beaucoup de tord. Le but de Patty est donc de tout faire pour qu’elle arrête d’être témoin clé dans cette affaire. Pour cela, la série nous offre une jolie petite histoire saisonnière directement inspirée du scandale de Wikileaks aux Etats-Unis. Nous prenons donc l’histoire de Channing McClaren, incarné par Ryan Phillippe. Il est l’auteur d’un site qui leak des informations sensibles qu’il pense intéressante pour la population. Cela a notamment causé la mort de soldats américains (on reprend quelques faits réels pour construire le personnage). McClaren est quelqu’un qui sait ce qu’il veut, mais dans l’ombre il reste tapi. J’ai trouvé assez mystérieux et simpliste la prestation de Phillippe, et je pense que l’on ne pouvait pas demander mieux au jeune acteur.

vlcsnap-2012-07-12-15h06m20s188.png

Une jeune femme, alors associée à une affaire en marge de ce que son employeur est sensé faire, va offrir à McClaren des informations. Sauf que ses informations personnelles vont être utilisées (et notamment toute une série de mail assez peu reluisant sur sa personne et ses liens avec la haute de Wall Street). La jeune femme va se suicider (enfin, va être assassinée) et Patty va prendre la défense de l’affaire. Je suis certain que la mort de Victoria, la femme, est directement liée à Patty. Elle voulait cette affaire pour être certaine qu’Ellen la confronte dans un tribunal et qu’elle ne puisse donc rien révéler au sujet des menaces de mort. C’est assez bien mené, malgré quelques facilités. La série rattrape ces petites erreurs de mise en place avec le jeu sans failles de son cast. Je pense que l’on peut aisément dire que cette saison 5 sera bien plus passionnante que la précédente. Il y a de bons éléments, et surtout une intrigue qui me rappelle un peu la seconde saison (étrangement). Je pense que je vais adorer. La seule chose qui me gêne c’est la mécanique des flashbacks qui est assez rouillée à mon goût. La mort d’Ellen ? On la connait maintenant, on n’attend que cette sentence maintenant et comment c’est arrivé. Trop de révélation en bout de piste. A voir si l’on ne fait pas un looping.

 

Note : 7/10. En bref, un retour plutôt solide pour Damages.

Commenter cet article