Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Damages. Saison 5. Episode 3. Failure is Failure.

26 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-07-26-14h31m25s5.png

 

Damages // Saison 5. Episode 3. Failure is Failure.

 

La logique veut que Patty Hewes finisse au fond du gouffre (voire en prison) et que Ellen Parsons devienne la nouvelle avocate coqueluche de tout New York. L’idée est là en tout cas et cet épisode tend à le prouver. La semaine dernière, la série nous avait offert un bon épisode mais bien moins bon que celui-ci. Largement moins bon même. Cette semaine on tente d’enfin mettre en lumière la chute de Patty. Les dix dernières minutes de l’épisode étaient d’ailleurs très jouissives et je pense que tous les fans de Damages seront d’accord avec moi. Evidemment, il ne faut pas retenir que cette déposition de toute l’histoire, mais le fait qu’Ellen achève sa déposition sur la destruction même de tout ce qui a été raconté durant l’épisode, alors on a un moyen de se dire à quel point Damages est tordue mais parfaite. Le jeu de cette dernière scène joue sur un twist, prévisible certes (car on se demande bien si la fille de Naomi, Rachel, dit la vérité ou non), mais particulièrement flou. On ne sait pas où veut en venir la série mis à part quand on le voit de nos propres yeux. Du coup, Ellen qui prouve à Patty qu’elle a de la ressource était une très bonne idée.

 

Surtout que Rachel permettait de corroborer certains faits. Notamment celui que sa mère avait eu une relation sexuelle avec McClaren et qu’il l’avait violenté. Un peut étrange au premier abord car je vois mal McClaren violent, mais au fond, je sens que l’on prépare le terrain pour la fin de la saison avec une potentielle révélation du fait que McClaren est en fait le grand coupable et qu’il a lui-même fait assassiner Naomi. Ce ne serait pas vain, et le twist serait recevable. Je pense qu’il pourrait même amener le suicide d’Ellen (même si ce flashback reste très (trop ?) gros) qui aurait permise à un criminel de s’en sortir alors qu’elle veut défendre la justice et la vérité. La confrontation de Patty et d’Ellen était donc particulièrement bien gérée. Aussi bien par le temps que par les dialogues et la réalisation. C’est un jeu de balles que l’on se renvoi constamment jusqu’à épuisement et je dois bien avouer que c’est ce que je préfère dans cette série. On a donc plusieurs types de face à face comme celui au café qui rappelle la saison précédente et le côté très hypocrite des deux personnages quand elles parlaient du beau temps.

vlcsnap-2012-07-26-14h31m29s45.png

J’aime bien la relation qu’Ellen développe avec Kate. Cette dernière est un atout pour Ellen. Elle n’a pas pratiquée la justice depuis un bon bout de temps mais elle a déjà confronté (une fois) Patty lors d’un procès. Elle connait donc la femme d’un autre point de vue que celui d’Ellen qui a toujours été à ses côtés. L’épisode jouait donc la carte du flashforward différent cette semaine, se projetant une semaine après ce qui s’est déroulé. On ne sait pas trop pourquoi ni comment mais petit à petit se dessine cette scène que l’on a directement envie de voir. Pour en revenir à Kate, Patty est forcément déçue qu’elle n’ait pas acceptée son offre, mais je pense que le duo Ellen / Kate est plus judicieux. Aussi bien pour l’affaire que pour les téléspectateurs. Mais l’on a quelque chose d’assez intéressant à voir dans le prochain épisode comme le suggère le cliffangher. Quelqu’un est sur le point de mourir et Kate vient l’annoncer au palier de la porte de Patty en lui disant qu’il veut la voir. Cela aurait un rapport avec la fameuse affaire, « the small domestic case » que les deux femmes ont combattu ensemble… Est-ce un proche de Patty ? Sûrement.

 

Nous suivons également les aventures de McClaren. Ellen tente de démêler le faux du vrai dans ce qu’il peut lui raconter. Elle va notamment révéler à McClaren qu’elle sait pertinemment qu’ils se sont déjà vus en personne dans une chambre d’hôtel à Rome. Damages nous embrouille beaucoup car on ne sait toujours pas ce qui s’est réellement passé dans cette chambre d’hôtel. Je n’arrive pas à croire les dire de la fille, ni même le fait que sa mère ait pu lui raconter de telles inepties. Mais on nous montre aussi que les donateurs de McClaren ne sont plus aussi généreux avec cette sale affaire et du coup, il a des petits problèmes de trésorerie. Au final, ce nouvel épisode de Damages gère très bien cette affaire et fait monter le niveau d’un cran d’un seul. C’est pertinent et surtout très poignant. J’ai hâte de voir la suite.

 

Note : 8.5/10. En bref, la saison vient de monter d’un cran.

Commenter cet article