Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Death Valley. Saison 1. Pilot.

30 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-08-30-15h10m18s106.png

 

Death Valley // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

MTV qui ne fait que des bonnes séries maintenant ? Je crois que j'ai peur. Alors que je me réjouissait hier de I Just Want My Pants Back, voilà que débarque Death Valley, une comédie zombie/vampire/loup garou complètement barrée sous forme de mockumentary sur une brigade qui enquête sur les crimes de ce genre depuis l'apparition des trois races à Los Angeles. Prostitution de vampires, zombies rodants dans les rues, loup garous qui ne respecte pas leur couvre feu durant la pleine lune, … Tant de choses qui sont certes barrées mais pas peu intelligente. La série, au détour d'un humour potache et très policier dans le genre, il y a une jolie réflexion sur comment s'y prendre dans cette société qui est maintenant inondée de ces créatures. Death Valley se présente comme plus qu'une série, mais une sorte de docu-réalité fabuleux, qui rend accro dès les premières minutes.

Les exploits d'une unité des forces spéciales de la police de Los Angeles, fondée en 2009 lorsque la vallée de San Fernando a été envahie par des zombies, des vampires et des loups-garous. Alors que les scientifiques cherchent encore une réponse à la cause de ce chaos, les membres de cette équipe d'intervention sont chargés d'éradiquer les monstres, ou du moins les contenir dans la vallée.
vlcsnap-2011-08-30-15h26m21s6.pngC'est LA série du genre que j'attendais. On avait eu droit à une comédie potache de la télé-réalité anglaise investie par les zombies durant la nouvelle saison de Big Brother (Dead Set) et forcément, ce genre là me manquait réellement. Au détour de sympathiques catch-phrases se pilote se dessine réellement bien. Notamment avec son générique qui a tout de celui de Law & Order pour ceux qui n'auraient pas reconnu l'inspiration, et la réalisation vous rappellera un peu Southland (sauf qu'ici on a une petite introspection sur le preneur de son, qui ne restera pas dans la série, mais qui était un personnage fun et intéressant à suivre, apportant son point de vue de civile sur la situation, et surtout de gars à la fois apeuré et fan de la situation). Death Valley ne se prend pas au sérieux et c'est ce qui rend la pilule encore meilleure. Difficile de ne pas rire face à Stubeck ou encore Carla (d'ailleurs ça m'a fait bizarre de voir Courtney de Lost dans ce rôle de fliquette qui n'a pas peur et a la gâchette facile).

Ainsi, Death Valley se distingue des séries sur les vampires et les zombies en passant outre le côté hyper sérieux et en offrant un divertissement à la fois bourré d'action, sanguinolent et plein de péripéties parfois plus drôles les unes que les autres (notamment la partie avec la prostituée vampire ou encore avec les zombies dans le magasin de station service). Plus qu'une série comique, elle offre aussi un regard sur notre société et comment le monde pourrait devenir avec ce genre de population si jamais elles étaient révélées au grand jour. C'est certes moins bien fait que True Blood sur la gestion médiatique mais quand même. Un premier épisode plus que convainquant qui vous fera passez un bon moment.

Note : 8/10. En bref, une série qui combine tous les éléments de la réussite. C'est fun et piquant à la fois. Une très bonne surprise.

Commenter cet article

menlovemen 31/08/2011 02:22



Et c'est moi où certains vampires ont des faciès à la Buffy contre les vampires, notemment le pimp de la prostituée qui se fait arrêter ? Joli clin d'oeil ! Et le combat de la blonde derrière la
votre n'est pas sans rappeler ceux de Buffy ! On croirait même voir des références à des épisodes en particulier (celui où les gentlemen volent les voix des habitants)