Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Defiance. Saison 1. Episode 8. Goodbye Blue Sky.

5 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-05-00h01m15s29.png

 

Defiance // Saison 1. Episode 8. Goodbye Blue Sky.


Bien que l'ensemble soit parfois bancal, j'ai trouvé cet épisode assez divertissant dans son ensemble. Alors certes, il ne renouvelle pas du tout le genre mais les enjeux de certaines intrigues se dessine (notamment vis à vis de la relation entre Stahma et Kenya). Bien que je ne m'attendais pas vraiment à ce que cela prenne cette ampleur, le tout est réellement intéressant. En tout cas, la famille Tarr a encore des choses à nous dire et Stahma également. Jaime Murray n'est pas l'actrice la plus inspirée qu'il soit, mais son personnage de femme fatale lui colle à la peau comme un gant. On ne pouvait donc pas rêver mieux. On regrettera cependant que les dialogues soient aussi plats, et peut être un peut trop mièvres ce qui casse le rythme installé ailleurs dans l'épisode. Alors certes, c'est aussi une excuse pour voir d'autres choses dans un épisode assez riche dans son ensemble mais ce n'est pas totalement vrai non plus. En effet, l'épisode aurait très bien pu prendre un chemin très différent et peut être encore plus rythmé si seulement les scénaristes avaient choisi de pimenter les choses un peu plus ou alors d'occulter cette intrigue pour le moment.

Quand pendant ce temps, Irisa a une vision. Elle va voir Sukar se faire tuer par un objet tombé du ciel. Tout cela est très curieux. Et suffisamment intriguant pour donner l'envie au téléspectateur de rester jusqu'au bout de l'épisode. Irisa est un personnage que j'apprécie tout particulièrement dans le sens où elle est réellement sympathique et son association avec Nolan reste toujours l'une des meilleures choses de Defiance. Alors certes, Defiance a beau ne pas être une série parfaite, mais elle a une galerie de personnage assez bonne dans son ensemble. Le problème est toujours de les utiliser à bon escient. A commencer par Irisa. Ses visions prennent donc une place importante dans le récit. Aussi bien dans la série que dans cet épisode. On sent qu'elle est l'une des clés de la fin de la saison (avant même que la fin de la saison n'ait été enclenchée). Les moments d'émotions à la fin de l'épisode ne viennent pas empoisonner l'épisode mais particulièrement encore une fois à développer Irisa. Irisa est depuis le début un personnage assez malin. Elle a su se faire une place à Defiance sans pour autant être celle dont tout le monde a besoin tout le temps.
vlcsnap-2013-06-05-00h03m51s60.pngAinsi, cette tâche incombe à Nolan qui ne s'en sort pas trop mal encore une fois lors de cette pluie de débris qui arrive. Cette pluie de débris permet également de revenir en arrière et de voir que finalement même si les diverses populations cohabites à Defiance et sur Terre, il y a encore des dangers qui peuvent émaner d'ici ou d'ailleurs sans trop de problèmes. Tout cela particulièrement encore une fois à développer la mythologie de la série qui est déjà assez riche mais pas totalement exploité. C'est un peu comme si l'on utilisait un appareil mais pas dans son intégralité. Il y a encore encore une partie cachée qui ronronne pour le moment et qui n'attend qu'une seule chose : être développée. "Goodbye Blue Sky" était l'occasion de revenir sur Irisa de façon assez intelligente, tout en ajoutant une dose de rythme. Le tout est certes assez artificiel mais au fond on ne pense pas cela avec le divertissement que l'on a sous les yeux. Et puis je n'oublie pas Stahma et sa relation avec Kenya qui est la grosse faiblesse de l'épisode. J'avais envie que l'on voit les choses différemment.

Note : 5/10. En bref, parfois trop classique, l'épisode ne manque cependant pas de rythme.

Commenter cet article