Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Defiance. Saison 1. Episode 9. I Just Wasn't Made...

13 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-12-21h04m22s91.png

 

Defiance // Saison 1. Episode 9. I Just Wasn't Made for These Times.


Afin d'exploiter au mieux l'univers de la série, Defiance nous dégote une très bonne idée : un soldat américain, qui n'a pas connu tout ce qu'il s'est passé entre temps découvre le nouveau monde dans lequel il vit. Avec ce postulat de base, j'ai trouvé intelligent de la part de la série de nous jouer la carte des souvenirs. En effet, Amanda va se souvenir qu'elle avait un crush sur Robert Pattinson (qui a incarné le rôle du soldat dans un film au cinéma). Et que le 5ème Amendement existait encore. Mais c'était aussi l'occasion pour le jeune homme de retrouver la femme de sa vie qui est maintenant beaucoup trop vieille pour lui. Enfin, en apparence car les retrouvailles à la fin de l'épisode m'ont réellement surpris. C'était si touchant que j'avais légèrement envie d'en voir beaucoup plus. Mais ce nouvel épisode de Defiance est réellement parvenu à apporter quelque chose de nouveau à la série, loin de la science fiction d'action que l'on peut voir depuis quelques temps. Ici Defiance dépeint son monde et nous offre une réflexion plus poussée et plus philosophique.

Alors certes, cela peut paraitre en partie décevant dans le sens où il y avait réellement de belles choses à faire mais j'avais aussi envie que tout cela évolue dans une direction un peu différente. Peut être que les retournements de situation n'étaient pas nécessaire et que cela gâche presque tout ce que l'épisode tente de mettre en place autour de ce personnage. Mais ce personnage ne sert pas qu'à Amanda, il sert également à Nolan et Rafe afin que tout le monde se souvienne de ce qu'était la planète avant l'arrivée des Votans. Bien qu'il n'apporte que ce qu'il créé, cela reste un personnage satisfaisant qui, sans faire avancer l'histoire, parvient à exploiter un autre filon de la série. Avec efficacité en plus de ça. Tout cela permet pendant ce temps de nous offrir des choses différentes. Comme par exemple l'histoire de Stahma. Elle s'éloigne petit à petit de ses traditions pour calquer ses habitudes à celles des humains (comme quand elle prend son bain seule, sans Datak, alors que normalement c'est quelque chose que l'on ne peut pas faire seul dans sa culture).
vlcsnap-2013-06-12-21h09m00s55.pngL'épisode de Stahma n'est pas ce que je préfère dans la série, notamment car Jaime Murray donne l'impression de jouer toujours la même chose, mais je trouve qu'il y a aussi un potentiel derrière cela qui permet d'entrevoir le fait que Defiance est une série qui ne reste pas statique et que dans un univers humain, de telles créatures ne peuvent que s'humaniser. Le passé de Doc Tewll n'est pas ce que Defiance a fait de mieux non plus, surtout que cela avait été tellement balayé dans un précédent épisode de la série. Du coup, que l'on remette cela sur le tapis n'était pas nécessaire au premier abord jusqu'à ce que l'on préfère se consacrer à un tout autre personnage : l'astronaute de retour. C'est un peu comme Connor Lang qui peine à réellement se faire une place dans la série. J'aime bien Gale Harold mais je trouve que l'acteur n'a vraiment pas de chance. Il se retrouve coincé dans Defiance dans un personnage en demi teinte, très en retrait. Alors certes, cela sera une carte à jouer d'ici la fin de la saison mais tout de même. Je suis assez déçu.

Note : 6/10. En bref, avec le retour de cet astronaute, Defiance fait le bilan sur le passé et sur ce qu'il s'est passé depuis 2013. Efficace d'un côté. Pendant que les autres personnages ennuient.

Commenter cet article