Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Defiance. Saison 2. Episode 6. This Woman's Work.

26 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-26-02h01m09s10.jpg

 

Defiance // Saison 2. Episode 6. This Woman’s Work.


Je pense sincèrement que le problème avec Defiance ce n’est pas vraiment un problème de mythologie. Cette dernière est toujours aussi sympathique et puis le fait que l’on ait un florilège de personnages à suivre est merveilleux. Mais je me demande si au fond ce n’est pas suffisant, s’ils pourraient en faire un peu plus histoire de ne pas nous donner l’impression que tout ça ramolli légèrement. « This Woman’s Work » n’est pas un très bon épisode de Defiance mais malgré tout, je ne peux m’empêcher d’y voir de bonnes idées. Car j’aime bien l’univers de la série et je le trouve toujours aussi riche. En tout cas, tout fonctionne plutôt bien de ce point de vue là et l’on ne pouvait pas demander mieux de la part de la série. La plus grande partie de l’épisode s’intéresse donc à Nolan et Pottinger. C’est un duo de personnages que l’on n’avait pas vu depuis un petit bout de temps sur le devant de la scène. A mon grand damne dans le sens où j’aime bien Nolan mais depuis le début de la saison, il n’a pas réussi à piquer mon intérêt. Cela permet aussi à Defiance de nous développer un peu plus le personnage de Pottinger que l’on avait vu pour le moment uniquement de façon assez légèrement et superficielle. Il tente d’être ami avec Nolan même si l’on sait que les deux ne sont pas vraiment fait pour s’entendre.

Surtout que Pottinger cache forcément tout un tas de choses. Il a beau nous avoir attendu avec Amanda au début de la saison, ce n’est pas suffisant. En tout cas je n’ai pas envie de lui faire confiance, tout simplement. Ensuite l’une des plus grosses déceptions de l’épisode c’est certainement l’intrigue de Stahma. Depuis le début de la saison, la famille Tarr est au centre des hostilités mais j’ai l’impression que à part Datak, le côté féministe de Stahma ne fonctionne pas. Jaime Murray a beau être magnifique ce n’est pas suffisant pour faire de son intrigue une bonne intrigue. On se retrouve donc avec quelque chose d’assez médiocre tant dans le fond que dans la forme. Je suis terriblement déçu car la fin de l’épisode précédent changeait un peu la donne. A la fois car elle pardonnait à Datak mais en plus que ce dernier avait fait une alliance bien sentie contre la Earth Republic. Cet épisode ne construit rien sur cette bataille à venir. C’est un peu comme si deux adolescents décidaient de leur côté qu’ils allaient conquérir le monde. Ce n’est tout simplement pas possible. On ne peut donc qu’attendre et c’est l’un des gros défauts de Defiance. Elle veut en faire des choses, parfois avance trop vite et tombe donc dans certains pièges.
vlcsnap-2014-07-26-02h06m04s147.jpgEt c’est bien dommage car j’aime bien les personnages de Rafe et Datak ensemble. C’est un duo qui a de quoi devenir réellement sympathique. Sauf que voilà, ce n’est pas suffisant car rien ne semble vraiment creusé pour le moment. C’est bien beau de dire que l’on va faire quelque chose, il faut aussi penser à passer à l’attaque à un moment donner. La scène finale de l’épisode était encore plus étrange et me laisse perplexe. J’ai envie de croire en Defiance mais la série ne me donne pas vraiment de raisons d’y croire. C’est ce qu’il y a de plus problématique en somme. Reste peut-être la volonté des scénaristes de faire dans la mise en place avant de réellement mettre en oeuvre une saison pleine de rebondissements mais étant donné que la saison 2 semble suivre plus ou moins la même trajectoire que la première saison, j’ai vraiment du mal à faire confiance à cette série, et même plus encore. Surtout que ce que je trouve de plus problématique c’est le fait que le potentiel est là mais qu’il n’est pas mis en valeur. On se retrouve donc ici avec un épisode décevant mais avec de bonnes idées à l’intérieur. Les bonnes idées cela ne suffit cependant pas à faire un bon épisode.

Note : 4.5/10. En bref, je suis déçu.

Commenter cet article