Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Derek. Saison 1. Pilot (UK).

2 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-02-02-16h51m16s142.png

 

Derek // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Ricky Gervais, le jeune prodige anglais à qui l'on doit The Office ou encore Extras, et dernièrement Life's Too Short a t-il complètement perdu la main ? Et peut être même la tête ? C'est en tout cas la question que je suis en droit de me poser quand je découvre Derek. Cette petite comédie anglaise aurait pu être charmante, mais elle finie surtout par devenir navrante. Disons que dans ce premier épisode, nous avons les bases qui sont celles d'un personnage en tout point intéressant mais rapidement irritant. Je n'ai pas compris quelle était la véritable histoire qu'il y avait derrière. J'ai l'impression que l'on suit Derek uniquement pour dire de suivre Derek. Diffusée sur la chaine anglaise Channel 4, Ricky Gervais vient de créer ici (et pour moi) sa plus mauvaise création. J'ai pourtant aimé Life's Too Short et ses blagues ragoûtantes, j'ai adoré Extras (et j'ai encore à découvrir le The Office original puisque je ne regarde pour le moment que sa version américaine remakée).

Derek Noakes est un homme profondément gentil, naïf et innocent, qui aime son boulot et les gens qui l'entourent. Il a 49 ans, adore les animaux, Rolf Harris, Jésus, le jeu télévisé À prendre ou à laisser, les télé-crochets, mais sa véritable passion est la chasse aux autographes. Derek travaille dans une maison de retraite avec son meilleur ami et proprio, Dougie. Il est très attaché à ses vieux pensionnaires parce qu'ils sont gentils avec lui, drôles et lui racontent des histoires sur le temps révolu.
vlcsnap-2013-02-02-15h56m09s96.pngDès les premières minutes nous découvrons donc qui est Derek Noakes. Aussi bien dans sa vie de tous les jours que dans sa vie professionnelle. Ce gentil homme semble avoir un problème pour discuter, et c'est déjà l'une des erreurs. L'ajout de ce handicap pourrait presque dire que Ricky adore parler des handicapés dans ses séries (après Life's Too Short où les blagues sur la petite taille du héros s'enchainaient comme des perles sur un collier). Le problème c'est que ce premier épisode enchaine alors les choses sans rechercher une quelconque cohérence. Je ne sais pas pourquoi ils ont voulus faire quelque chose d'aussi décousu. Même si la prestation de Ricky Gervais dans le rôle de Derek reste assez correcte, et que je ne veux pas dire que cela ressemble à une comédie de mauvais goût (en effet, j'ai aimé des trucs bien pires dans ce genre là). Mais ce n'est pas assez bon tout simplement.

Par ailleurs, j'ai beaucoup de mal avec le reste des personnages qui entourent Derek. Aussi bien à son boulot dans la maison de retraite qu'ailleurs. Les interventions caméras (le propre de Ricky qui s'est fait St Patron des mockumentary) sont beaucoup moins inspirées que ce que j'attends de la part du comédien anglais. Je pense qu'il commence sérieusement à s'épuiser. Enfin, Derek parvient tout de même à être touchant lors d'un moment de cet épisode : celui avec les animaux. J'ai adoré cette petite séquence. C'était assez classique mais cela fonctionne. Peut être que la série devrait s'orienter un peu plus dans cette direction. Mais je n'ai pas été convaincu. Finalement, je ne sais pas encore si je vais continuer même si pour le nom de Ricky (et surtout en repensant à ce qu'il a pu faire par le passé) je pense que j'irais au bout. J'aime parfois me flageller avec des séries dont je ne suis pas convaincu du potentiel.

Note : 3.5/10. En bref, Ricky Gervais a t-il perdu la main ?

Commenter cet article