Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Desperate Housewives. Saison 7. Episode 17.

4 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Desperate Housewives Chronicle

vlcsnap-2011-04-04-13h51m05s178.png

 

Desperate Housewives // Saison 7. Episode 17. Everything's Different, Nothing's Changed.


Après quelques semaines d'absence, la série a pris son temps pour revenir et finalement, ce n'est pas plus mal. En effet, j'ai été enchanter de retrouver les personnages de ce soap que j'adore depuis ses premiers pas. J'ai trouvé que la série avait gagné une sorte de seconde jeunesse avec cet épisode. Je ne sais pas si c'est le teint printanier ou quoi que ce soit d'autre mais finalement, c'est pas plus mal ce qui s'y passe et entre humour et émotion, franchement, il n'y a qu'un pas.

Il y a un point noir dans cet épisode : l'intrigue de Renée et Gaby. J'adore Gaby mais là, c'était juste pas possible cette histoire de fête de Renée. C'était intitule et rutilant. J'avais l'impression de voir ma grand mère faire les carreaux. Entre la mocheté sans nom de la baraque de la Renée (l'harmonie des couleurs est vraiment laide et quand on voit la maison d'Andrew franchement, je me demande qui a fait la déco de celle de Renée. Je veux bien la maison d'Andrew moi). Bref, Renée fait toujours pathétique et sert à rien. Sa petite fête n'avait rien de bien présentable ou drôle. L'émotion sur la fin m'a pas du tout touché, dommage, c'est raté.
vlcsnap-2011-04-04-14h35m16s62.pngMais les réjouissances viennent avec le reste des intrigues et à commencer par Bree et Andrew. Alors c'est peut être dommage de nous gicler cette histoire en pleine figure comme ça sans vraiment prendre le temps de savoir pourquoi du comment mais c'était mignon et j'ai adoré. C'était très touchant (Bree qui confie à son fils qu'elle ne veut pas l'abandonner et baisser les bras devant lui). Les deux membres du casting se retrouvent pour le meilleur. On a également droit à l'humour potache lors de la réunion. Deux sentiments parfaitement orchestrés. C'est ça aussi Desperate Housewives. Ca me fait d'ailleurs très plaisir de voir que malgré l'intrigue avec Keith que j'ai trouvé pourrie, la série relève le personnage de Bree à ce niveau là.

Lynette et Tom c'est le couple le plus tenace de la série. Il ne lui arrive presque jamais rien. En tout cas leur histoire dans cet épisode est simple : Tom obtient une offre (que l'on ne peut pas refuser) pour un emploi mais comme il est loyal à Carlos il ne veut pas l'accepter, mais Lynette, rusée comme elle est, va tout faire pour qu'il l'accepte. Ca donne des situations cocasses et sympathiques. Une vraie joie de les retrouvés tous les deux aussi en forme car les mielleusités du début de la saison, c'était vraiment pas terrible. Lynette sait comment mené son homme à la baguette (ou plutôt au bon gros saucisson, si l'on retient les dire du début de la saison).
vlcsnap-2011-04-04-14h35m24s139.pngOn a également droit à la suite logique de l'intrigue Susan mais combinée avec Paul. Beth est tenue en vie artificiellement. Paul ne veut pas qu'on touche aux organes de sa femme. Felicia est également de retour. Je voudrais d'abord faire un petit parallèle entre Beth et Mary Alice. Peu de gens l'ont remarqués mais Mary Alice s'est suicidée et Beth également. Certes, c'est pas pour les mêmes raisons mais qu'importe, on en revient toujours autour de Paul et du suicide d'une de ses femmes. C'est grandiloquent et bien trouvé. Cela permet de garder une sorte de fil rouge intact. J'aime beaucoup. La scène entre Felicia et Paul ou même celle où Paul fond en larme en fin d'épisode dans les bras de Susan, voilà deux bons moments de l'épisode, teintés d'émotions et de désespoir voir de désaveu. J'aime quand Desperate Housewives joue des cartes comme celle ci.

Et puis le cliffangher final qui nous laisses sur de multiples possibilités pour la suite j'aime bien. Voilà donc un épisode de Desperate Housewives propret et soigné par rapport aux précédents. C'est intéressants. Alors certes certains feront leurs mauvaises langues pour dire "il ne se passe rien dans cet épisode" et bien que ces mauvaises langues ne perdent plus leur temps avec la série dans ce cas là. J'attends le suivant avec impatience.

Note : 7/10. En bref, fini les chiffons et les ronds de serviette, Desperate Housewives livrait ici un joli épisode qui montre que le printemps bonifie les histoires.

Commenter cet article

delromainzika 16/04/2011 12:41



Pas de soucis, je vais aller lire ça :)



Orangema 16/04/2011 11:08



Je suis assez d'accord avec ta critique un assez bon episode il me tarde de voir la suite juste pour Felicia ^^ Moi aussi j'ai publier une critique sur mon site j'espere que tu viendras la lire
car j'ai envie que ce blog marche ^^ VOilaa



delromainzika 05/04/2011 22:26



Pas grave pour les caractères en gras. :)



piouy 05/04/2011 22:20



J'ai trouvé cet épisode bon, en tout cas facilement un des meilleurs épisodes de la saison . Contrairement aux
précédents où les intrigues semblaient écrites un peu à la va-vite, sorties de nulle part et préseyntées de manière maladroite, cet épisode m'apparaît mieux écrit, et plus profond.


Si seulement le niveau pouvait aller crescendo jusqu'à la fin de saison, ça serait parfait. Le potentiel est là, comme souvent, mais reste à
savoir comment il sera exploité.


(dsl pour les caractères en gras, j'arrivais pas à les enlever)



piouy 04/04/2011 18:57



Et pas qu'un peu, à quand un très bon lead-in comme pour Grey's cette semaine? Quoi que ça ne changerais pas grand chose, mais quand même!