Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Desperate Housewives. Saison 8. Episode 18.

26 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Desperate Housewives Chronicle

361313.jpg

 

Desperate Housewives // Saison 8. Episode 18. Any Moment.

 

Je n’ai pas trouvé que ce nouvel épisode de Desperate Housewives faisait épisode de la dernière saison de la série. Malgré tout, j’ai bien aimé. Les intrigues ne sont pas mauvaises et le retour d’Andrew permet d’apporter un peu de piment dans cette bonne ville « lane » qu’est Wisteria. En effet, Andrew était de retour. Ce dernier est complètement fauché et a trouvé une combine intéressante pour se remettre de ses dettes : se marier avec une jeune femme charmante et pleine de ressources… financières. J’ai adoré la tête de Bree quand elle découvre que son fils ramène une fille sous son toit comme fiancée alors qu’elle attendait plutôt un homme. Evidemment d’ici la fin de l’épisode tout va rentrer dans l’ordre : Andrew va finalement quitter la jeune fille (ou plutôt l’inverse), Andrew va rester chez sa mère (et je trouve beau quand même qu’elle soit fier de son fils « That’s my gay son »). La relation entre Bree et Andrew a toujours été très étrange finalement mais assez bien développée dans la série. Il n’y a pas un moment où je me suis dis que cela ne collait pas. Le scénario est suffisamment bon pour nous passionner des frasques de ces deux personnages.

 

Même si parfois je me dis que j’aurais rêvé un peu mieux comme retour, car ce n’était pas spécialement surprenant mais plutôt quelque chose que l’on aurait pu voir dans une saison normale et non pas la dernière de la série. Mais Andrew justifie assez bien son retour. Pendant ce temps, Carlos a donc démissionné de son boulot et Gaby tente alors de trouver un emploi afin qu’ils puissent rester à flot ou plutôt de garder leur rythme de vie extravagant. Mais ce que Gaby va très rapidement découvrir c’est que l’on ne fait pas de l’argent comme ça en claquant des doigts. Cette intrigue était à double tranchant. D’un côté assez touchante (même si Eva Longoria a rarement été touchante sauf à quelques reprises et la dernière en date reste l’excellente histoire de la poupée de l’an dernier) et de l’autre cocasse et fun comme on aime Gaby finalement (toute la partie dans le centre commercial était bien vu). Ce que je ne comprends pas avec le magasin c’est comment des femmes riches peuvent oser acheter leurs fringues aux Galerie Lafayette du pauvre ? Telle est la question. Mais Gaby va donc trouver un travail : conseillère en shopping.

will-you-renee_640x427.jpg

Pendant que j’espère que cette intrigue ne sera pas décevante, Desperate Housewives nous offre aussi un moment assez touchant entre M.J et sa mère Susan. Je m’attendais pas au début de l’épisode à avoir les larmes aux yeux à la fin au sujet de cette intrigue. Dans un premier temps parce que M.J dans une intrigue émotionnelle ? La blague. Et aussi parce que Teri Hatcher n’a jamais été spécialement bonne dans ce registre. On préfère tous quand elle joue à la gourde qui se retrouve à poil enfermée hors de chez elle non ? Ou alors entrain de se battre avec Eddie pour Mike ? Ah oups oui, Mike est mort. Sans lui ce n’est plus pareil. M.J est devenu un vilain garçon impoli qui donne des ordres à sa mère et cette dernière s’exécute sans broncher sous les yeux éberlués de sa fille Julie. Ce que j’ai aimé dans cette histoire c’est évidemment la fin de l’épisode (plus que le jeté de confitures…) avec la petite morale a la Desperate Housewives. C’est beau non ? Je suis tellement habitué avec ce genre de moments et j’ai été très touché. Pauvre moi, Susan m’a encore fait pleuré cette année. Qu’est ce qui se passe non de Dieu ? Ah oui, la fin de la série.

 

Quant à Lynette, elle tente toujours de reconquérir Tom et pour ça va échafauder un plan afin de lui rappeler qu’il y a encore une flamme entre les deux (effectivement, une vraie flamme même. J’aurais préféré que la maison de Lynette crame, au moins on aurait eu un peu d’action dans la dernière ligne droite). Elle va y parvenir puisque derrière, Tom se rend de plus en plus compte qu’il est fait pour Lynette et pas son actuelle petite amie. Cette partie de l’épisode était mignonne finalement et assez bien trouvée. Même si je trouve que Desperate Housewives tourne un peu trop en rond autour de ces deux personnages et qu’il faudrait ralentir quelque peu le rythme. Si il y a bien une chose qu’il ne fallait pas faire c’est fiancer Renee à Ben. Ils étaient marrants séparés à se courir après. Maintenant j’ai peur que ce soit ennuyeux. Mais la séquence d’ouverture de l’épisode n’était pas mauvaise. Alors je leurs donne une chance, une toute petite de faire les choses bien. Enfin, on découvre que le corps qu’ils ont sortis du site de construction n’était pas celui de Alejandro (enfin…) mais la police va réussir à piéger Bree en enregistrant sa conversation avec Ben. Reste à savoir ce que la suite va apporter mais évidemment, Bree va aller en prison.

 

Note : 7/10. En bref, un épisode sympathique de Desperate Housewives avec de bonnes petites choses et d’autres un peu moins. Le seul soucis c’est de ne pas faire épisode de dernier quart d’une série…

Commenter cet article