Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 1. Episode 2. Setting The Table.

1 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-01-15h46m51s237.png

 

Devious Maids // Saison 1. Episode 2. Setting The Table.


Le premier épisode de Devious Maids était parvenu à me redonner (au fond de moi) cet esprit Desperate Housewives qui me manquait tant. Au fond, Devious Maids c'est un peu comme si l'on pénétrait dans le monde vicieux des femmes de ménage de Grandview. Et je dois avouer que j'étais même plutôt confiant pour que Devious Maids devienne mon gros guilty pleasure estival. Et finalement, ce second épisode confirme mes soupçons. Ce n'est pas totalement réussi. Alors certes, tout n'est pas parfait, mais ce second épisode laisse le rythme s'évaporer. On ne ressent plus vraiment le côté mystérieux de la série qui laisse alors place à des intrigues secondaires pas toujours très bien fichues. Cependant, ce que je trouve d'assez intéressant dans Devious Maids ce sont les couleurs de la série. Elles ne sont pas termes mais pop. Elles ont de quoi, à chaque scène, m'offrir ce que je suis venu chercher. Mais le scénario est un peu faible à côté. Cela manque de scènes piquantes et du coup… on s'ennui per moment.

Mais pour autant j'aime bien les femmes de ménage de Devious Maids. Elles ont toutes quelque chose d'assez sympathique. Et une scène m'a particulièrement rappelé Desperate Housewives quand elles sont toutes installées autour d'une table et qu'une propose ses grains de raisin. C'était pile poil ce que l'on est en droit d'attendre de la part de cette petite série. Et puis cela m'a rappelé le moment où toutes les filles de Wysteria Lane prennent le café, que Bree propose un biscuit et qu'elles parlent du suicide de Mary Alice. Ce n'est pas aussi bien fait c'est certain, et pas aussi bien joué non plus, mais ce petit clin d'oeil intelligent était savamment mis en scène. La partie la plus fun de l'épisode était surement Carmen qui se laisse aller chez Alejandro alors que ce dernier est absent et que Odessa est à l'hôpital suite à sa chute dans l'épisode précédent. J'ai trouvé ça assez sympathique et surtout drôle. La série tente de ne pas trop se prendre la tête ce qui n'est pas plus mal pour passer un agréable moment devant celle ci.
vlcsnap-2013-07-01-13h26m49s187.pngPendant ce temps, Rosie découvre que Spence trompe son mari. Bien qu'elle ne va pas dire la vérité à Perri, le mari de Spence, elle va tout de même pouvoir faire du chantage. En tout cas, Rosie s'impose comme un personnage amusant bien que je préfère sa fille qui est bien plus drôle alors qu'elle trouve toujours un moyen pour trainer avec le beau garçon de la maison. Sincèrement, si Devious Maids s'arrête à ce genre de choses, on ne va pas très bien s'entendre moi et elle. Car si c'est assez drôle et efficace une fois, je ne suis pas certain d'avoir envie de voir cela tout au long d'une saison. Il y a 13 épisodes, pas 6. Cela manque de méchanceté. On retrouve encore ce manque chez Marisol. Bien qu'elle soit amusante par moment et qu'elle soit la seule à réellement enquêter sur la mort de la jeune femme de ménage, elle prend peut être trop son temps pour sortir du lot. Du coup, on se retrouve avec une série qui ne va pas au bout. Ainsi, Devious Maids n'est pas totalement réussie. Dommage.

Note : 5/10. En bref, un guacamole pas très épicé.

Commenter cet article