Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 1. Episode 7. Taking a Message.

5 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-08-05-18h14m05s8.png

 

Devious Maids // Saison 1. Episode 7. Taking a Message.


Plus les semaines passent et plus je deviens accro aux filles de Devious Maids. Toutes proportions gardées bien entendue. En effet, je trouve la série addictive sur la longueur et les personnages beaucoup plus intéressants sur la longueur également. On a eu la chance de les connaître et maintenant toutes les petites manigances de chacun commencent à prendre une tournure des plus efficace. La série ne cherche pas à tromper les téléspectateurs et encore moins à nous offrir des rebondissements sans intérêt. Tout est planifier, comme l'était astucieusement sa grande soeur, Desperate Housewives. Marc Cherry a donné à Devious Maids toutes les clés pour que l'on suive en quelques sortes le même chemin. Cela va passer notamment par Rosie qui va apprendre sans le vouloir que Marisol n'est pas qui elle est. En effet, Marisol est à l'origine une professeur d'anglais auteur d'un livre très connu. Bizarre que personne de la haute bourgeoisie de Beverly Hills n'ait entendu parlé du livre (surtout les Powell étant donné que son fils travaillait pour eux).

Mais au fond, les facilités de Devious Maids ne sont pas dérangeantes. Elles font partie de ces artifices de telenovela mexicaine. Et puis Devious Maids est adaptée d'une telenovela. Ce n'est pas super original mais chaque rebondissement un peu forcé fait que l'on jouit instantanément. Je comprends donc encore mieux le succès de plus en plus prononcé de la série. Chaque semaine elle enregistre des records d'audience et a même été renouvelée pour une saison 2 de 13 nouveaux épisodes juteux. Ce que je me demande cependant c'est pourquoi ABC a osé dire non à Devious Maids. Elle était parfaite pour son antenne et une série particulièrement fraiche pour l'été. Surtout qu'elle est bien plus agréable et fun que l'autre série estivale pour ménagères : Mistresses. Mistresses c'est un peu la version ménopausée de Devious Maids (si l'on élargit la réflexion). Globalement, cet épisode parvient à créer quelque chose que je n'attendais pas du tout entre Marisol et Rosie. Si la fin est assez prévisible (tout le monde est beau et gentil), au fond c'était aussi une bonne idée qui permet de facilité à Marisol la marche à suivre pour trouver des indices.
vlcsnap-2013-08-05-18h30m51s84.pngEn parallèle la femme Powell n'en peut plus. Personne ne veut faire le ménage dans sa maison depuis qu'une bonne a été tuée et elle n'a de ce fait plus personne. Le désespoir ravagé de la femme Powell était amusant à suivre. Le côté exagéré de certaines scènes où les actrices en font des tonnes et jouissif à souhait. Cela permet de faire un lien avec ce qu'il se fait de plus fun dans le monde des soaps. On n'est pas dans Revenge. Cette dernière est d'ailleurs bien loin de devenir fun, s'assombrissant au fil des épisodes et devenant répétitive et ennuyeuse. C'est tout le contraire de Devious Maids qui devient bien plus passionnante au fil des épisodes. Le premier épisode était une mise en bouche assez efficace et puis petit à petit les choses se sont mise à prendre. La mayonnaise est en somme particulièrement bonne. Mais il faut faire attention à ne pas trop forcer dessus non plus au risque de lasser rapidement les téléspectateurs. Surtout vis-à-vis de Carmen qui montre ses faiblesses dans cet épisode alors que le personnage prend un ton beaucoup plus sérieux. Je préfère des intrigues comme celle de Valentina et de la drogue de son potentiel petit ami maintenant devenu futur ennemi.

Note : 7/10. En bref, un bon petit épisode jouissif et ce malgré quelques erreurs alourdissant l'épisode d'une tonalité trop dramatique.

Commenter cet article

arnoglas 05/08/2013 20:08


Franchement, selon moi, Devious Maids surfe trop sur le succès de DH, on dirait que Marc Cherry s'enferme dans un même genre, c'est sympa mais ça casse pas 3 pattes à un canard et je la trouve
beaucoup moins réussie que Revenge, mais tkt ce n'est que mon avis :)