Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dexter. Saison 5. Episode 2.

4 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2010-10-04-19h12m51s156.png

 

Dexter // Saison 5. Episode 2. Hello, Bandit.

 

Après un premier épisode de saison tout en émotions, celui ci nous replongeait dans l'univers un peu plus sombre et moins allégé de Dexter. Et pourtant, l'épisode a trouvé moyen de m'offrir une seconde scène larmoyante pour moi. Car oui, la psychologie des personnages était une nouvelle fois a son paroxysme. Soigné et magnifique, encore un épisode qui mérite le coup d'oeil, une vraie perle avec un retour plus classique.
Alors d'un côté Dexter. Il est tiraillé entre Astor qui veut voir la maison, voir l'endroit où sa mère et morte mais qui ne veut plus voir Dexter en peinture. Cody aimerait cependant rester avec son beau-père. Durant tout l'épisode il va y avoir une sorte de choix à faire pour les enfants. Astor est génial comme personnage. Je l'adorais déjà auparavant mais là, encore plus. En effet, la scène avec Dexter et Cody dans la salle de bain de leur maison était magnifique. L'émotion était palpable. Encore un passage plein d'émotion qui m'a fait versé quelques petites larmichettes. C'est aussi ça Dexter, de l'amour. La série s'humanise avec le temps et j'aime beaucoup cette idée. Dans un tout autre objectif de la série, la folie de Dexter est elle aussi de plus en plus visible (en plus de son humanisation). Dans cet épisode il trouve une trace de sang suspecte dans un camion qu'il va louer pour déménager quelques affaires. Il remonte jusqu'à un employé qui ramasse les animaux morts sur la route. C'est sous les traits de l'acteur Shawn Hatosy que ce nouveau serial killer fait son apparition dans la série. Personnage intéressant car il semble être aussi fou. Je crois que la série ne s'était jamais autant impliquée dans la psychologie des personnages, elle atteint pour moi ici son paroxysme, dans un sens différent de l'épisode précédent. En tout cas, Dexter est sur les traces de ce nouveau tueur, j'ai hâte de voir ce que nous réserve la suite. En tout cas la scène quand Dexter se retrouve dans la maison de sa proie était d'une intensité rare, j'avais le coeur pincé, n'osant plus bougé, ayant limite peur pour notre très cher héros de la nuit de Miami.
Pour ce qui est du reste de l'épisode, Quinn est toujours sur l'enquête sur Dexter et semble de rapprocher dangereusement de sa relation avec le Trinity Killer : Kyle Butler. Kyle Butler, ce nom remonte à la surface. J'aurais peut être aimé que Quinn soit aussi perspicace que Hoakes dans la saison 2 mais qu'importe, il se rapproche de plus en plus de ce que cache Dexter. Cependant, problème pour moi, Quinn, je l'aime pas au contraire de Hoakes dans les deux premières saisons. Je sais pas, je le trouve trop chiant. Il n'est pas si intéressant. Cependant, naît peut être une intrigue sympathique chez Laguerta et Batista. La scène de la fin de l'épisode où Batista découvre l'argent de Laguerta, qu'elle est "riche" et bien sûr qu'il défend son honneur dans un bar. On verra bien mais j'espère ne pas être déçu car leur romance cachée dans la saison 4 était assez drôle et permettait d'apporter un peu de légèreté à ce monde anxiogène. Voilà donc un nouvel épisode satisfaisant de Dexter avec les bons ingrédients à la bonne place.

Note : 8.5/10. En bref, Dexter atteint son paroxysme en psychologie. Ca fonctionne pour moi, la sauce prend et la recette est bonne.

Commenter cet article