Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Doctor Who. Saison 6. Episode 1. SEASON PREMIERE

25 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-04-25-22h07m42s37.png

 

Doctor Who // Saison  6. Episode 1. The Impossible Astronaut (Part 1).
SEASON PREMIERE


Après une saison 5 vu cet été et avec entrain, je m'attaquais ici à la nouvelle saison qui débutait samedi. Les fans de la série étaient tous au rendez vous, tambour battant pour savoir ce qu'il allait advenir des personnages suite au season finale de l'an passé. Steven Moffat était donc une nouvelle fois derrière les commandes de la série, pour une nouvelle saison qui s'annonce tout aussi charmante et explosive que la précédente. Cet épisode était excellent et non pas seulement pour son scénario, il tient également des personnages et d'une réalisation très guillerette, colorée qui donnerait forcément très envie de s'allonger dans ce désert pour prendre le thé ou comme ici boire un peu de vin avec le Docteur, Amy, Rory et River Song.

Tout d'abord la scène d'ouverture de l'épisode. J'ai trouvé le principe assez bon dans l'ensemble. Introduire le Docteur jusque dans des films c'était une idée cruellement bonne. L'idée du pique nique m'a fait vraiment rêver. Elle permet de prendre du bon temps avec les personnages, de rire un peu avant de revenir à quelque chose de plus sérieux et donc l'intrigue même de l'épisode. Faire mourir le Docteur devant nos yeux : Rah ! Sacrilège ! Oui, disons que j'étais enragé et je me disais qu'on allait passer une bonne partie de l'épisode sans lui, sauf que… finalement il n'est pas mort.
vlcsnap-2011-04-25-22h28m36s34.pngL'épisode prend bien vite une nouvelle tournure quand ils se retrouvent et que le Docteur ne sait pas ce qui s'est passé. Ils partent alors ensemble en 1969 pour découvrir qui est à l'origine de ce mystère. L'ensemble était très beau. On se retrouve dans ce fameux bureau ovale (pas très ovale pour l'occasion). Ce que j'ai pu adoré retrouver Mark Sheppard, cet acteur que tout le monde connaît depuis ses multiples passages dans de multiples séries (son rôle d'Incendiaire dans X Files restera gravé à jamais pour moi). Il joue ici le rôle d'un ex agent du FBI en charge d'une mission bien particulièrement pour Nixon, le fameux président des Etats Unis oui.

Si l'histoire est bien gérée, elle prend vraiment son envol et on voit que Moffat prend ses téléspectateurs pour ses petits bébés qu'il faut chouchouté. C'est de l'or. Les dialogues sont bien servis et l'ensemble fourmille d'idées transcendantes. J'ai adoré la petite scène avec Amy et son téléphone. C'est vrai c'est qu'un petit détail mais quand même ou bien l'ex agent du FBI qui ne sait pas trop ce qui se passe avec lui, le Docteur qui écoute tranquillement ce qui se passe dans le bureau ovale. Bref, pleins de moments comment ça qui font la petite réputation du scénariste, utilisant également les codes de la série pour s'en amuser et distordre la suite même des évènements.
vlcsnap-2011-04-25-22h25m51s178.pngCe qui est toujours décontenancé avec Moffat c'est qu'il nous emmène où il veut. On nous embrouille bien la tête dès le début, à coup de pique nique pour arriver à un épisode totalement loufoque au final qui ne ressemble à aucun autre. C'est aussi ça la touche Moffat, c'est faire des épisodes comme si c'était de nouvelles séries, de nouvelles histoires mais juste avec ce petit noyaux qu'on peut modifier à sa guise.  On sent un peu l'américanisation de la série. Cette idée de se retrouver à Washington, de nous sortir dans le désert américain, etc… ou encore la petite réplique sentie sur les Stetson au début.

Au final ce nouvel épisode se révèle être excellent de bout en bout. Il entretient une vraie mythologie qui malgré son côté cinglé et totalement déconstruit, fini par se retrouver à la fin encore plus forte qu'au début. Moffat grandi également avec la série, il la lance certes dans toutes les directions mais fait quelque chose de tout ce qu'il y a de plus original. Doctor Who est toujours au top et j'espère cette saison encore meilleure que la précédente qui m'avait déjà pas mal réjouit. Matt Smith reste lui aussi à son sommet. Je regrette peut être un peu la semi-existence de Rory dans l'épisode, tout comme Amy, qui malgré son implication reste en retrait. Seule River et ses secrets semblent faire écho.

Note : 9/10. En bref, un retour avec brio qui permet de reprendre la série comme il fallait.

vlcsnap-2011-04-25-22h04m04s165.png

Commenter cet article

delromainzika 26/04/2011 17:40



C'est pas tellement un reproche que je fais à Moffat car j'adore son écriture de toute façon. Mais c'est vrai, il faut l'avouer, il part dans tous les sens mais c'est ce qui fait que c'est vrai.


Pour toutes les petites réf, je suis d'accord et on se serait cru dans un final de saison, exactement. Puissant. J'ai hâte de voir la seconde partie.



Watcher 26/04/2011 16:00



Quel début de fou ! On se serait cru dans un finale !


Je trouve pas que Moffat parte dans toutes les directions, il a une narration plutôt  bien menée de ce côté et c'est une impression qui doit surtout venir de cet épisode rythmé qui nous
impose d'attendre le suivant pour bien tout suivre. D'ailleurs, il reprend des éléments de la saison 5, par exmple le vaisseau apparaissait dans The Lodger et disparaissait sans qu'on en sache
plus, sa réapparition ici est donc très bien vue et comble ce manque.


J'aime bien Rory qui, même quand il n'est guère important, a toujours une certaine présence je trouve (contrairement à Amy peut-être). Amy est la plus touchée de l'épisode et donc plus émouvante
aussi, d'autant plus quand Rory fait le parallèle avec River, etc. Je trouve qu'on reprend des choses très intéressantes vues dans le finale de la saison 4 avec un Docteur qui a une si grande
influence sur ses compagnons que ça en devient tragique. On poursuit sur cette lignée que je trouve bien sombre pour le personnage, après le choc Donna qui contribue, à mon avis, à faire du
eleventh doctor un des docteurs les plus tragiques. (personne n'est d'accord avec moi en général ^^  à cause de son côté gamin et tout).


 



mutuelle swiss life 26/04/2011 08:10



merci pour ce partage, en tout cas j'apprécie cette série même s'il y a des erreurs