Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Doctor Who. Saison 6. Episode 11.

18 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-09-18-12h36m09s99.png

 

Doctor Who // Saison 6. Episode 11. The God Complex.


Voilà un épisode excellent, l'histoire principale était vraiment bonne mais le problème que j'ai eu avec l'épisode c'est cette fin et les adieux du Doctor à Amy et Rory. Désolé mais je suis très partagé quand à cette idée. Comment l'esprit Moffat peut-il survivre uniquement en la personne du Doctor ? Telle est la question. Car il faut pas oublier que le personnage d'Amy, et également de Rory on s'y est attaché au fur et à mesure de ces deux dernières saisons. J'ai eu peur de leur dire au revoir, j'ai senti le truc venir dès que le Doctor demande à Amy de ne plus attendre le Doctor, et d'avoir foi en lui. J'ai senti venir cette fin (sans compter que l'épisode faisait bien jasé hier soir sur Twitter). Je suis déçu car au final, je commence à prendre conscience combien j'adore ces deux personnages. Sans parler du fait que dans l'épisode précédent on jouait à fond la carte de l'émotion autour de ces deux là.

Ecrit par Toby Whithouse à qui l'on doit l'épisode sur les vampires de Venise l'an dernier, l'épisode a une jolie trame sur les peurs des gens. Enfin c'est ce que l'on croit. Le côté hôtel peu sirupeux, assez élégant en apparence mais véritable repaire de la peur m'a bien plu. Disons que l'aide des autres personnages apparu pour l'occasion était là. Bien sûr, leur mort sera assez peu reluisante, notamment celle de cette jeune femme médecin. J'ai trouvé sa mort touchante, comme une sorte de sacrifice. Ah oui, le petit clin d'oeil avec les Weeping Angels qui n'est finalement pas la peur ni d'Amy ni de Rory c'était bien sympa. Je m'y attendais pas et la surprise était donc de taille. Mais c'est également la "peur" d'Amy, qui est celle de ne pas revoir le Doctor qui m'a le plus touché. Tout au long de l'épisode on laisse de côté Rory (et on le sent vraiment), pour se concentrer sur Amy et le Doctor. C'est pas mal fichu, mais disons qu'après l'épisode de la semaine dernière ça change.
vlcsnap-2011-09-18-12h27m51s233.pngC'est là qu'une superbe scène arrive : celle du repentir. J'ai vraiment été touché. Doctor Who est une série qui joue beaucoup avec mes nerfs cette saison. C'est sûrement la saison la plus touchante à mes yeux (il faut dire aussi que le trio est celui auquel je me suis finalement le plus attaché, et je ne renie pas la période Tennant, loin de là, j'étais de ceux qui croyais que sans Tennant la série ne pouvait pas vivre). Bref, "The God Complex" était donc un épisode à la trame classique qui nous offre ses classiques rebondissements (et bon par la même occasion), mais également ses quelques moments d'humour et d'émotion. C'est donc terriblement efficace. Et derrière cette intrigue se dessine de façon ultra peu prévisible la fin de la saison qui risque de déchire un peu plus de coeurs comme le mien qui sont tellement attachés à la série et ses personnages.

Au final, l'épisode clôture donc sur cette scène d'adieu déchirante d'un côté mais tellement simpliste de l'autre qu'on a pas l'impression qu'on lui dit vraiment au revoir. Je m'attends à ce que dans le dernier épisode de la saison on les revoit comme ça, sans demander pardon, et qu'ils viennent sauver le Doctor. L'épisode était bon, peut être que la fin est un peu précipité à mon goût, c'est sûrement même se brûler les ailes avant l'heure. J'attends de voir mais cela me laisse hyper perplexe. Mais si je dois me concentrer sur l'épisode, j'ai passé un très bon moment, un solide épisode mené de bout en bout par un scénariste qui s'y connait et l'univers de la peur, très traité par Moffat me plaît toujours autant. Alors allons y, le TARDIS nous attends, embarquons pour l'univers Moffat encore une fois.

Note : 8.5/10. En bref, un excellent épisode don't la fin pourrait s'apparenter à du "jump-the-shark". Moffat, don't mess with the Doctor (c'est un avertissement).

Commenter cet article