Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Doctor Who. Saison 6. Episode 13. SEASON FINALE

2 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-10-02-12h12m59s115.png

 

Doctor Who // Saison 6. Episode 13. The Wedding of River Song.
SEASON FINALE


Steven Moffat ne déroge pas à la règle, son season finale est truffé de torsions spatio-temporelles, et autant dire que j'adore ça. Oui, je suis fan de ces trucs compliqués, qui nous amènent pas forcément quelque part mais qui nous font réfléchir un peu plus, parfois même pour nous mener à rien du tout. Mais comme l'a dit River Song à la fin de l'épisode "The Doctor always lies, I always lie". Cela dit tout, puisque ce que l'on voit n'a rien à voir avec ce qui se passe par la suite. Le prologue de la saison c'était donc la mort du Doctor, programmée pour ce dernier épisode de saison, sauf que forcément quelque chose ne va pas aller puisque River va tricher et alors, le temps va prendre une tournure hors de contrôle : on est bloqué le 22 avril à 5h02. L'idée est bonne puisque j'ai trouvé passionnant les multiples choses que le temps "fou" à fait, entre ces rails en plein milieu de la Swiss Re Tower, des montgolfières qui transportent des voitures, on vit même avec des ptérodactyles façon Primeval, sans compter sur la SPQR (Senetus Populus Que Romanuas) et les créateurs qui vivent parmi nous. Ah, j'oublie le Christmas Special et la petite phrase de la présentatrice de la BBC : "Oh we love a ghost story".

Le Doctor Who doit donc mourir, mais est-ce vraiment le cas ? Non. On le sait tous et il va d'ailleurs utiliser astucieusement ce robot manié par des petites personnes pour faire croire qu'il est mort à la fin. Mon dieu que j'ai adoré voir le TARDIS et le Doctor dans la pupille de ce robot ressemblant au Doctor. C'est compliqué, je sais, mais il faut le voir pour le comprendre. Bref, toute les péripéties du Doctor au début de l'épisode sont bien gérées, avec quelques petites références à des personnages. De façon habile l'épisode nous raconte ce qui pourrait se passer si le Doctor ne venait pas à passer l'arme à gauche. Sauf que l'incohérence est là, si il ne meurt pas dans les dernières minutes de l'épisode non plus, alors le temps est encore une fois arrêté ? Non. Car c'est trop compliqué la tête de Moffat pour qu'on tente de comprendre tout ce qu'il nous raconte. Et pourtant, c'est pas faute de le vouloir profondément. L'épisode se sert donc de personnage comme Churchill ou encore le Dorium pour nous divertir dans quelques dialogues sympathiques et des scènes d'action plus prenantes et palpitantes.
vlcsnap-2011-10-02-12h24m48s39.pngvlcsnap-2011-10-02-12h17m38s90.pngD'ailleurs, on revoit ces créatures du season première, ces sortes d'E.T sorti tout droit du dernier Indiana Jones (et les crânes qui bouge… voilà ce qui m'a rappelé Indiana, ah… et le stetson aussi). Le problème que j'ai cependant rencontrer avec cet épisode c'est qu'on veut trop nous en dire en peu de temps et donc… on a tellement de trucs intéressantes qui se rencontre qu'on sait plus où donner de la tête et on en ressort confus. J'ai réussi à comprendre mais c'est grâce à une réflexion plus poussée sur ce que Moffat voulait bien nous dire avec la série. Le retour d'Amy et Rory était pas forcément ce que j'attendais le plus finalement, mais je suis pas déçu. J'adore ce petit couple et le jeu du chat et de la souris, Mme se souvient pas de son Capitain Williams, j'ai bien aimé. Pour ce qui est de River, même son de cloche, le retour est bon, parfois peut être un peu trop fun-tastique mais après tout, la série nous a bien habitué à ce côté fun détraqué que j'aime.

Au final, ce nouvel épisode conclut la saison de façon attendue, pas de grandes surprises sauf peut être les dernières minutes (et encore… justement pour la forme alors). Mais c'était très divertissant, je n'ai rien à redire la dessus, Matt Smith est excellent dans la peau du Doctor et j'adore sa composition qui est plus familiale, moins sérieuse que les deux précédents Doctor (je n'ai pas vu la première version de la série donc je ne juge que ceux de la saison 2005). Et la réponse à la saison c'est une nouvelle question. Quelle est la question à laquelle le Doctor ne doit pas répondre ? Doctor Who ? J'ai hâte de voir la prochaine saison, et j'ai l'impression que Moffat est le roi de mon addiction à la série. Je le hais, mais je l'adore aussi en même temps. Un choix très difficile tout de même.

Note : 9/10. En bref, Doctor Who termine sa saison sur un épisode joyeusement bon.

Commenter cet article

jonath666 02/10/2011 21:03



Brouillon, mal écrit, des scènes d'action mal fichues.


 


 


..........................et la résolution d'une intrigue qui aura duré toute la saison et qu'on devine dès le previously de début d'épisode !


 


HONTEUX !