Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Doctor Who. Saison 6. Episode 2.

1 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-05-01-21h55m00s121.png

 

Doctor Who // Saison 6. Episode 2. Day of the Moon (Part 2).


Je crois que c'est l'une des séries que j'ai le plus de mal à critiquer. Son système est complètement remit en question dans chaque épisode. Les distorsions temporelles sont une marque de fabrique de Moffat et d'un côté, ça ne me déplaît pas du tout car j'adore ça mais alors de l'autre, il faut vraiment s'accrocher pour tout comprendre. Alors que la première partie de ce double épisode était plus claire, celle ci garde quand même pas mal de zone d'ombres. On prends l'histoire trois mois après ce qui s'était déroulé dans l'entrepôt.
vlcsnap-2011-05-01-21h54m59s106.pngAmy, Rory et River sont donc attaqués par les hommes du gouvernement, menés par Canton joué par l'excellent Mark Sheppard que j'adore. J'ai adoré qu'on leur tire dessus, qu'on les croient mort quelques minutes (même si l'on sait bien qu'ils ne sont pas morts) mais, cette entrée en matière était tellement furtive que je n'ai pas su l'apprécier à sa juste valeur. Et quelle valeur justement, je ne crois même pas en trouver une à cette introduction, simplement là pour apporter du twist et encore du twist.

Le Docteur cherche de son côté toujours un moyen afin de tromper son ennemi qui ose enfin décliner son identité dans cet épisode : The Silence. Ce personnage à un caractère qui m'intrigue depuis les premières minutes de sa présence dans la première partie, il m'avait quand même fait un peu frissonner, de plus quand on sait que c'était les personnages du fil rouge de la saison précédente. Le fait qu'il ne soit pas visible (ou qu'on ne s'en souvienne pas est assez bien géré). J'ai adoré les visages tout dessinés de Amy, Rory et River. Ce second épisode offre quand même quelques réponses intéressantes sur le début de la saison, mais lance sur de nouvelles pistes.
vlcsnap-2011-05-01-21h59m53s232.pngJ'ai adore Mark Sheppard. Cet acteur méritait vraiment un peu plus de place dans ce nouvel épisode et c'est ce qui est fait. Son personnage nous permet de traverser le temps et de découvrir la Zone 51. C'est grossier comme trait historique car encore une fois, l'existence d'une telle zone n'a jamais été démontrée. On a également droit à quelques échanges avec Richard Nixon. Même si j'aurais préféré un peu plus d'intérêt à ces discussions à la vue du ridicule de certaines, je ne suis pas non plus déçu. La série est aussi là pour faire des références à l'histoire.

Si la série poursuit donc avec ce double épisode une aventure américaine, on a forcément droit en 1969 au décollage de la fusée en partance pour la Lune. Ce que je regrette dans la série c'est que des personnages comme Rory et Amy ne soient plus éberlué par voir des éléments du passé qu'ils ont étudiés plus jeune. J'aurais aimé voir leurs têtes d'enfant face à ce genre d'évènement. Personnellement, je n'aurais pas pu rester de glas. Ce petit parallèle est d'ailleurs plutôt bien mis en place, combiné avec l'intrigue autour de The Silence.
vlcsnap-2011-05-01-23h02m10s225.pngOn lance donc une nouvelle histoire aussi en parallèle, on y revient dans les dernières secondes de l'épisode. Qui est cette jeune fille que l'on a pu voir dans le costume de cosmonaute au début de la première partie et qui tuait le Docteur. On ne sait pas trop où l'on va et pourquoi, c'est ce qu'aime faire Moffat, nous envoyer vers l'inconnu et revenir sur les intrigues plus tard. Je trouve ça plutôt bien fait et honorable.

Bref, Moffat arrive toujours à donner une impulsions à ses épisodes et c'est ce qui les rends uniques. Ce double épisode était très solide et ne manquait pas de bonnes idées. Ce qui me gêne c'est le côté mystérieux de l'épisode en lui même, il y a un goût  : j'en veux encore plus. Peut être est-ce dû à Moffat qui veut toujours raconter cinquante milles trucs dans ses épisodes ce qui les chargent peut être inutilement en sachant qu'il a une saison entière pour développer une histoire au contraire il est là pour apposer une vraie réflexion complexifiée par son raisonnement. Il est très intelligent et sait où il va mais il va finir par me rendre zinzin à nous faire autant tourner dans tous les sens.

Note : 9/10. En bref, un excellent épisode qui apporte des éléments pour la suite de la saison mais qui offre une fin à son histoire. Les personnages sont toujours au sommet mais reste toujours ce goût de "j'en ai pas eu assez, j'en veux encore plus". Il va finir par nous rendre ogre ce cher Moffat.

Commenter cet article

eridann 17/05/2011 11:26



super épisode énorme qui devrait servir d'intrigue pour deux saison je crois, mais ca promet en attendant l'épisode de la mi-saison sur la rencontre de river par le doctor



marion 02/05/2011 12:45



Le début de saison est vraiment excellent ! 


Je suis aussi d'accord avec toi, c'est presque impossible d'écrire sur Doctor Who ... merci de l'avoir fait d'ailleurs ! 


Je me contenterai d'un ... j'ai adoré l'épisode