Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Doctor Who. Saison 7. Episode 2.

9 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-08-23h17m57s45.png

 

Doctor Who // Saison 7. Episode 2. Dinosaurs on a Spaceship.


Après le magnifique et géant épisode précèdent, il ne fallait pas s'attendre à ce que Doctor Who conserve le même niveau cette semaine. Mais malgré le fait que les deux épisodes sont de qualité très différente, finalement… j'ai passé un bon moment avec les dinosaures de Siluria. Confié à Chris Chibnall (à qui l'on doit notamment le double épisode sur les Silurian de la saison 5), ce nouvel épisode de Doctor Who avait de quoi convaincre. Disons qu'il y a de très bonnes choses et notamment en termes d'image. On voit que la série est devenue un gros blockbuster. Je vais commencer avec les réjouissances. Et cela commence avec le père de Rory. Certes très mal exploité, l'apparition de ce personnage était une bouffée d'air frais. Cela permet notamment d'apporter un peu de nouveauté dans notre groupe de personnage (comme avec Oswin dans le season première), mais cela permet aussi d'en apprendre un peu plus (au détour de quelques anecdotes) sur la vie de Rory. Je regrette uniquement la sous exploitation de l'humour potentiel du personnage mais également de son intégration bien trop ficelée par le scénario.

Ce que j'ai trouvé assez marrant c'est que Brian Williams se sente tout de suite à l'aise sur ce vaisseau (alors qu'il n'a semble t-il jamais fait de voyage temporel). Je garde également un bon souvenir de cette princesse égyptienne. Elle n'a pas servie à grand chose mais pour le décor c'était assez sympathique d'avoir des gens de divers horizons. Un peu comme cet illuminé qui rappelle sans doute aucun, Indiana Jones. Cet épisode de Doctor Who se veut très proche de l'univers d'Indiana Jones d'ailleurs. On retrouve un certain goût différent pour l'aventure que dans l'épisode précédent par exemple. C'est agréable et c'est divertissant. Même si l'épisode n'était pas parfait, j'ai aussi bien aimé l'apparition de Solomon. Ce personnage assez ambigu finalement qui va donner le ton de la seconde partie de l'épisode. Solomon c'est le grand manitou de ce cargo. Et il ne veut pas le laisser tomber (même si c'est très dangereux). L'aventure était donc familiale (les dinosaures cela plait aux jeunes, et puis également aux parents biberonnés à Jurassic Park et autres).
vlcsnap-2012-09-08-23h10m02s158.pngDu coup, pour ce qui est de l'action, on est assez bien servi. J'ai surtout adoré toute la scène sur la (fausse) plage. C'était magnifique. Un grand moment de cinéma. Et cette poursuite de ptérodactyles était tout de même de bonne facture. C'est peut être là que l'épisode commence à ronronner en nous offrant son creux. Je pense évidemment à l'aventure avec les robots. C'était marrant grâce à l'énergie épileptique de Matt Smith, et grâce aux dialogues assez sympathiques, mais globalement… j'en ressors assez déçu. Doctor Who méritait peut être de ne se concentrer que sur d'autres éléments plus passionnant. Les plus fans de Doctor Who auront reconnus les Silurian et plus précisément le très cher Malohkeh (que l'on avait pu revoir l'an dernier à l'occasion de la réunion de bon nombres de créatures). C'était un clin d'oeil assez sympathique de la part de Chibnall. En tout cas, je suis particulièrement fan. Du coup, cet épisode sert une action de bonne facture, avec une histoire largement moins bonne que l'épisode précédent.

Le problème c'est que "Dinosaurs on a Spaceship" ne tient pas du tout la comparaison avec le 7.01 et c'est surement ce qui gâche presque le visionnage. Steven Moffat a démarré tellement fort que l'on peut se demander si ce n'était pas trop. Mais je ne regrette pas le moment que j'ai passé, car là aussi c'était globalement agréable. Autre petit défaut, c'est l'utilisation de Rory et d'Amy. Malgré la bonne petite scène que l'on nous offre chez eux avec le père de Rory, je trouve que l'on manque d'un truc : de relations. Il faut que l'on voit les deux personnages un peu plus ensemble par moment. C'est surement ce qui m'a le plus déçu (par rapport à l'épisode précédent qui nous avait offert une très jolie scène). J'espère que cela va donc arriver très rapidement (si possible dans le 7.03 - je suis pressé, merci Steven de prendre en compte mes paroles -). Cette saison 7 de Doctor Who reste donc pour le moment une bonne saison mais il va falloir faire attention à maintenir le cap et à nous surprendre un peu plus de semaines en semaines.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode divertissant qui ne tient forcément pas la comparaison avec le précédent. Malgré tout, on passe un bon moment, Matt Smith fait très bien le show et la brochette de petits personnages venant aider les héros apporte un peu de fraicheur à la série.

Commenter cet article