Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dollhouse. Saison 2. Episode 11.

13 Janvier 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critiques Séries

dollhouse11.1254793284.jpg

Voici notre avis sur le dernier épisode de Dollhouse, diffusé vendredi dernier aux Etats-Unis.

Dollhouse // Saison 2. Episode 11. Getting Closer.

Mais où est bien passer l'esprit inspiré de l'épisode précédent avec un cliffangher plus qu'exceptionnel ? Et bien, voilà une suite un peu mélangée et pleine de moment difficile à comprendre. Malgré cela, l'épisode suit la logique de la série et surtout de son excellente fin (espérons). Fans éréthique de la série ? Josh Whedon a réussit à créer en deux saisons une série addictive réalisée à moindre frais. Dans ce nouvel épisode on est toujours dans la conspiration Rossum. Entre Caroline et Echo, on n'y comprend plus rien, si l'on est dans le présent ou le passé. C'est bel et bien le seul problème de l'épisode. En effet, fleurtant parfois avec des intrigues incohérents, ce nouvel épisode survit d'une réalisation coup de poing interessante. De plus, Eliza Dushku, qui n'a plus à jouer 40 personnages par épisode s'en sort haut la main. Echo lui colle à la peau et nous on aime ça. Bon, le manque de rythme dont fait preuve parfois l'épisode peut nous déstabilisé mais on reste de marbre face à la qualité indéniable de cette fin de la saison et malheureusement de série. C'est vrai, il faut le dire, Josh Whedon a du avoir carton blanche car il se lâche. Comme quoi FOX aurait du lui laisser cette carte depuis le début, peut-être la série aurait-elle fonctionnée ? On en doute un peu mais cela fait du bien d'espérer que cette série pourrait être sauvée.

Si seulement. Malgré cela, encore un épisode divertissant qui séduit les fans du genre et une série qui s'approche dangereusement de sa fin, dommage. Encore un raté pour Josh, l'un des maestro confirmé des séries made in US, réussit de tous bords.

Note : 7/10. En bref, un épisode en dessous mais qui reste en accord avec la ligne éditorale suivie par Josh depuis le début de cette excellente saison. On ne perd pas son temps.

Commenter cet article