Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dollhouse. Saison 2. Episode 13. SERIES FINALE.

3 Février 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

DOLLHOUSE2.jpg
Dollhouse // Saison 2. Episode 13. Epitath Two : Return.
SERIES FINALE


C'était la fin de la série Dollhouse et l'on ne peut que regretter cet arrêt après un épisode aussi magnifique. Il faut bien le dire, Josh Whedon s'est vraiment bien débrouiller pour faire d'une série à l'apparence brouillonne, une petite perle marquante. Dans ce nouvel épisode on cloturait la partie future de la série, initiée par Epitath One, jamais diffusé par FOX (il s'agit de l'épisode 13 de la saison 1) l'an dernier. Avec cette nouvelle aventure futuriste, où notamment on retrouve un Topher complètement cinglé, c'est tellement énorme ça d'ailleurs (quand on repense à sa prestation pitoyable dans Private Practice dans la saison 2 jouant un mari qui est marié à sa soeur dans l'épisode 2 et bien Topher c'est vraiment LE rôle de sa vie, car franchement, pas mieux que lui). On aurait bien revu Victor en Topher, c'était so cool, tellement drôle et impressionnant car il faut bien le dire, il l'imite vraiment bien.

Sinon, après, revenons à l'intrigue d'Echo / Caroline, une histoire qui ne finira jamais pour elle et surtout, si touchant ce qu'elle fait pour Paul Ballard à la fin de l'épisode, et donc, par procuration, la fin de la série. Si cette fin, nous laisse un peu sur le c**, il faut bien le dire, on est bluffé. Josh Whedon fait d'une série qui n'a pas la meilleure intrigue qu'il soit, une vraie perle sauvée par le gong. Quand on repensera à Dollhouse, on pensera donc à l'excellent Josh Whedon, une série fantastique, une Eliza Dushku se bonifiant avec le temps, un casting au poil (notamment pour Topher, Paul et Adelle DeWitt) et une histoire ditiranbique qui reste quand même sans entière réponse (notamment la création de Rossum et des Dollhouse, chose qu'on ne vera jamais à l'écran).

Note : 10/10. En bref, peut-être le meilleur épisode de la série. Un final qui tue.

Commenter cet article