Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Don't Trust The B---- in Apartment 23. Saison 1. Episode 2.

4 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-04-04-21h07m40s228.png

 

Don't Trust the B---- in Apartment 23 // Saison 1. Episode 2. Mean Girls….


Après un pilote moyen, Apartment 23 commence à trouver comment me séduire. Le running gag sur Dawson est toujours là, et même si dans le pilote ce n'était pas tellement réussi, dans le second épisode on pousse la folie à fond et forcément, James Van Der Beek tombe une nouvelle fois son image. Le moment où il rejoue une scène de Dawson, les multiples références de la série au personnage de Dawson, ou encore l'égocentrisme de l'acteur (James incarne une version exagérée et parodique de lui même). Il va même évoqué sa présence dans le clip de "Blow" de Kesha. Un grand moment qui permettra de consacrer James Van der Beek en "James van der Douche". Alors que dans le premier épisode j'avais trouvé la cohérence de l'histoire autour de l'interprète de Dawson pas spécialement drôle et passionnante, dans ce second épisode ce n'est pas forcément plus drôle mais c'est en tout cas grandement sympathique. Et cela donne envie de voir la suite… rien que pour ce personnage. Et a la base, je ne suis pas un fan de Dawson.

Egalement amusant dans cet épisode c'est le fait que Chloe se brosse les dents avec de l'alcool. Alors ce n'est certes pas du whisky, mais cela m'a fait pensé à "Tik Tok" de Kesha. Pendant ce temps, June fait la rencontre d'un homme. Il est beau, c'est le coup de foudre. La série use et abuse de "Hello" de Lionel Richie pour ces scènes. Un procédé intéressant qui permet surtout de rire. C'est amusant et cela colle parfaitement à l'univers un peu déjanté de la série en elle même. Du coup, Apartment 23 apparait de plus en plus comme une série certes décousue, mais surtout libre et fraiche. Ce n'est certes pas la série dithyrambique que j'attendais pas elle me fait passer un bon moment pour le moment et je juge sur deux épisodes tout de même. Un pilote passable et décevant mais un second épisode jovial et conquérant. June fait donc la rencontre sans le savoir (jusqu'à ce que Chloe le lui dise) le père de Chloe et elle en est tombé follement amoureux. Evidemment, la mère de Chloe va se retrouver en travers du chemin car elle ne supporte pas que son mari puisse la tromper.
vlcsnap-2012-04-04-21h19m09s206.pngEt on sait pertinemment que c'est le cas, il la trompe avec… June. Les scènes sont cocasses et bien plus funs que dans le pilote. Le face à face avec la mère était parfois (souvent ?) dans l'exagération du moment mais au moins (et à contrario de l'autre nouveauté de ABC cette saison : Suburgatory), on ne tombe jamais dans les clichés et je pense que c'est ce qu'il y a de plus important. Chloe est une saloperie et elle reste une saloperie. Petit clin d'oeil à Robin, la voisine un peu cinglée et à Eli, le voisin voyeur. Il ne se passe pas forcément grand chose dans cet épisode, tout n'est pas réussi (j'ai notamment une réplique de Chloe qui était vraiment pas drôle du tout sur un mec beau mais ennuyeux). Je pense que Apartment 23 a son potentiel, que ABC l'a mise dans une case qui ne lui correspond pas mais donnons lui sa chance. Elle pourrait potentiellement mérité d'avoir ses 13 épisodes dans un premier temps afin de faire un premier bilan et état des lieux.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode bien sympathique et fun, dans son genre.

Commenter cet article