Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Don't Trust The B---- in Apartment 23. Saison 1. Episode 6.

17 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-05-17-17h32m05s98.png

 

Don't Trust the B---- in Apartment 23 // Saison 1. Episode 6. It's Just Sex.


Et voilà enfin un bon épisode de Apartment 23. La série se permet d'être irrévérencieuse (une nonne qui vend une sextape et se fait refaire le nez franchement ?). Quand on a "bitch" dans le titre, normalement on devrait s'attendre à une vraie série de "bitches". Mais jusqu'ici Apartment 23 trouve toujours le moyen de nous offrir la morale dégueulasse des séries de ABC en général. Cet épisode tente de corriger le tire assez correctement. En effet, j'ai bien aimé la manière de nous faire rire avec des trucs complètement cons. June est accro à un homme à qui elle sert le café tous les matins. Elle aimerait bien lui manger son ventre (je ne connaissais pas encore ce genre de fétichisme). Sauf qu'évidemment, alors qu'en apparence c'est un beau jeune homme qui aime ça et qui en redemande, on va découvrir un homme qui au fond est un grand sensible, amoureux des oiseaux. Le tout est tellement incongru que j'ai adoré. Les situations sont funs (notamment le moment où il se met à pleurer devant June parce qu'il a perdu son perroquet).

Cette partie de l'épisode était quand même un peu trop caricaturale par moment, ce qui est désolant d'un côté. En effet, j'ai l'impression que le but des comédies lancées cette année par ABC (Suburgatory et Apartment 23) c'est de fondre dans le burlesque dégueulasse. Enfin, j'espère que Apartment 23 saura rebondir car pour le moment c'est le cas. Du coup, j'espère être surpris par la suite. Chloe continue d'éduquer June en lui prodiguant ses conseils pour devenir la meilleur salope qu'il soit. Mais je trouve que June est assez débile sur les bords tout de même. Elle fait fille ébahie à longueur de temps. C'est donc par moment navrant. Pendant ce temps, Chloe se retrouve avec un problème de taille, la sex-tape qu'elle a faite avec James n'est plus en sa disposition. A cause de June évidemment. Du coup, elles vont tenter de la retrouver mais ce sera trop tard. L'intrigue autour de cette sex-tape était assez drôle, surtout que James qui espérait en retirer un peu de notoriété va finalement se retrouver avec celle du Prince Harry en couverture des tabloïds. Le pauvre.
vlcsnap-2012-05-17-17h32m55s77.pngJ'ai également adoré quelques petites répliques,

Chloe - "It has nothing to do with my relationship with the french president Nicolas Sarkozy, who's not the man I was dating"

Cela va me manquer que l'on ne prête plus aucune liaison extra-conjugale à notre cher Président. Car bon, on ne va pas se mentir, mais qui a envie de se faire François Hollande aux Etats-Unis… Il n'y avait jamais eu de blague avec Chirac alors bon… Bref, cet épisode réussi donc à me faire rire, et à me plaire. Ce n'était pas gagné surtout après l'horrible épisode de la semaine dernière sur le fétichisme de la confiture de fraise. Franchement, côté originalité on peut mieux faire avec Apartment 23 mais elle s'en sort assez bien ici. Aller, j'espère que le season finale ne sera pas décevant.

Note : 7/10. En bref, un bon épisode assez drôle grâce à de très bons dialogues pilotés par une Krysten Ritter toujours en forme.

Commenter cet article