Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Don't Trust The B---- in Apartment 23. Saison 1. Episode 7.

24 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-05-24-17h58m14s146.png

 

Don't Trust the B---- in Apartment 23 // Saison 1. Episode 7. Shitagi Nashi....
SEASON FINALE


S'achève donc (enfin) cette première saison de Apartment 23. La déception fût grande, puisque la plupart des épisodes n'est pas à la hauteur de ce que j'attendais de cette série. L'épisode précédent permettait d'entrevoir ce que je voulais de la part de la série, et celui dernier épisode était amusant certes, mais encore à côté de la plaque. D'ailleurs, j'aurais bien aimé que l'on développe autrement l'histoire de James Van der Beek dans Dancing with the Stars. Effectivement c'est une bonne idée, notamment de nous offrir les coulisses de cette émission avec la bataille pour la plus grand loge avec Dean Cain (qui incarnait son propre rôle et participant de l'émission de danse de ABC), ou encore quand il se rend compte de l'importance de son assistant. C'est truffé de sucreries cette intrigue et c'est dommage car ce que j'adore avec James Van der Beek dans Apartment 23 c'est quand il joue avec des figurines à son effigie, franchement c'est tellement fun. Les intrigues de JCDB n'étaient pas mauvaises durant cette première saison au global. C'était même plutôt correct. J'ai bien aimé l'auto-dérision du personnage et le fait que l'on en fasse pas constamment des blagues autour de Dawson (quelques références, pas plus).

Du côté de June, elle se retrouve dans une situation qu'elle ne pouvait que détester. Alors qu'elle fait trop la fête avec Chloe, elle va se retrouver à l'hôpital sans pouvoir boire une seule goutte d'alcool pendant … 6 mois. La pauvre. Bref, cela permet donc à June de se rendre compte du fait que Chloe ne devrait pas mener sa vie à sa place et qu'elle devrait alors faire ce qu'elle veut, ses propres choix. L'idée de base est donc de nous offrir une petite morale à l'histoire : June n'est pas une "bitch" vous voyez bien, elle est une fille normale qui tente d'avoir les projecteurs sur elle. C'est ce qu'a Chloe. Cette dernière a même un roman graphique à son effigie qui cartonne du tonnerre au Japon. L'intrigue autour de ce personnage de comics m'a amusé. J'ai souris mais vraiment pas plus. Disons que Krysten Ritter était amusante et que sa collègue tente de jouer le personnage raisonnable avec beaucoup de sympathique. Je n'ai donc pas grand chose à redire de cette histoire si ce n'est que je ne me suis pas ennuyé. Et il était temps que ce soit le cas.
vlcsnap-2012-05-24-18h01m40s154.pngChloe se rend compte également qu'elle n'est rien sans les projecteurs braqués sur elle. Quand le dessinateur des comics décide de centrer son histoire sur June, forcément cela ne plait pas à Chloe. Le scénario était plutôt correct, sans être exceptionnel malheureusement. J'ai peur que Apartment 23 ne soit pas une série remarquable. Elle n'a pas de vraie identité finalement. Elle se noie au beau milieu des autres sitcoms, et elle n'apporte pas l'originalité dont on avait besoin. Certains gags sont déjà vu dans des films de "mean girls", d'autres scènes sont reprises en quelque sorte de l'autre série d'ABC : Suburgatory, le grain est le même que la plupart des productions de la chaîne, … Il y a tellement de déceptions. Je vais me laisser tenter par la seconde saison d'Apartment 23, parce que j'aime bien le cast de la série et qu'elle a son micro potentiel pour offrir des bons épisodes comme le 1.06 (qui m'avait suffisamment réjouie). Mais voilà, c'est ras les pâquerettes et pas exceptionnel. Je préfère une New Girl, fun, tarée sur les bords et émouvant au coeur.

Note : 5.5/10. En bref, sympa mais vite oublié. Dommage, la série avait son potentiel.

Commenter cet article

carine 30/05/2012 13:29


Encore une fois, je suis moins dure que toi.


Certes, je suis d'accord les épisodes étaient de niveaux trop différents les uns les autres, mais globalement j'aime le côté déluré de chacun des personnages, je me laisse porter par leurs
histoires.


Le réel problème de cette série c'est l'actrice qui joue Junes, Dreama Walker!!! Peut-être que c'est que moi, mais je ne peux pas la blairer, elle surjoue tout c'est insuportable! Je pense
vraiment qu'elle gâche la série.

delromainzika 25/05/2012 21:17


tu fais bien d'abandonner :)

julien 25/05/2012 20:48


complètement nul! rien a sauver!!!! les crises de nerfs de james van de étaient ridicules et insupportables!!


le reste est naze, avec repliques éculées et touchant le fond!


franchement c'est même pire que broke girls qui vole déjà pas haut!


je laisse tomber