Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Don't Trust The B---- in Apartment 23. Saison 2. Episode 6.

12 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-12-12-15h18m59s64.png

 

Don't Trust the B---- in Apartment 23 // Saison 2. Episode 6. Bar Lies.


Voilà pourquoi je déteste les séries dont les épisodes sont coupés de leur première saison uniquement pour gaver la seconde. C'était déjà arrivé avec Body of Proof il y a deux ans par exemple mais l'intégration des vieux épisodes n'était pas trop mauvaise. Contrairement à Apartment 23 qui nous offre des épisodes pas très cohérents. Si l'épisode 2.05 (qui était réellement le 1.06 dans l'ordre de production) tentait de nous faire rire avec June trouvant un nouveau travail et James face à Dean Cain, avec le 2.06 on retrouve June en tant que serveuse au coffee shop du coin (sans qu'il y ait de référence logique) et James le premier jour de Dancing with the Stars face à Dean Cain bien évidemment. 11ème épisode de la première saison dans l'ordre de production, "Bar Lies" n'était malheureusement pas top lui non plus. L'intrigue autour de Dancing with the Stars a toujours été assez ennuyeuse. Disons que je n'ai jamais ri (surtout parce que James Van der Beek est insupportable en hyperactif complètement barge et avide de compétition) mais aussi parce que je trouve ça assez répétitif.

Les face à face avec Dean Cain sont toujours les mêmes et l'ensemble manque alors de simplicité. Certes, Apartment 23 n'a jamais été une comédie simpliste. En effet, c'est plutôt une comédie fo-folle qui tente de nous amuser dans l'absurde et le ridicule. Sauf que d'autres comédies s'y prennent tellement mieux pour nous faire rire avec ce genre de choses comme par exemple Suburgatory ou encore Happy Endings, sa cousine très éloignée. Pendant ce temps, Chloe prend quelques libertés avec le penthouse de James afin de faire encore une fois ses petites tromperies. C'est amusant d'un côté mais pas tellement d'un autre. Le problème ne vient pas de Krysten Ritter, que je trouve excellente, mais plutôt l'histoire en elle même qui donne cette mauvaise impression de voir toujours et encore la même chose. Les scénaristes de Apartment 23 ne semblent pas être en adéquation avec ce que l'on doit attendre d'une bonne comédie. Surtout une comédie qui puise son inspiration dans l'absurde. Généralement il faut faire attention avec ce genre de choses car le répétitif ici est bien trop présent.
vlcsnap-2012-12-12-15h10m50s39.pngDe son côté, June tente de raisonner Chloe sur l'importance de l'honnêteté. La morale bien pensante de la série m'embête elle aussi. Pour moi, Apartment 23 ne doit pas être une comédie de ce genre là, elle ne devrait pas se prendre la tête avec le fait qu'elle doit rester dans les clous. Je préfère largement qu'elle soit borderline, différente de ce que l'on peut voir généralement ailleurs. Le seul bon moment de cet épisode ? Le moment où James se retrouve en direct sans savoir danser avec du thé bizarre dans les veines. C'était bien le seul bon moment de l'épisode et le seul qui est surtout parvenu à me faire rire. Le reste m'a presque subjugué par son inutilité. Le côté très répétitif de la série lors de sa première saison ressort bien dans cet épisode. Si j'ai beaucoup aimé le virage de la seconde saison, la première reste la catastrophe qu'elle a toujours été (même dans ses épisodes non diffusés - mais j'aurais très bien pu le deviner puisque de toute façon je ne suis pas un très grand fan de Apartment 23 -).

Note : 2/10. En bref, pas top, ennuyeux et répétitif.

Commenter cet article