Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Don't Trust the B---- in Apartment 23. Saison 2. Episode 8.

7 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

apartment-23-james-van-der-beek-copie-1.png

 

Don't Trust the B---- in Apartment 23 // Saison 2. Episode 8. Paris...


Après avoir diffusé quelques vieux épisodes non diffusés durant la première saison, Apartment 23 diffuse enfin un épisode produit pour la seconde saison. Et l'on sent tout de suite les changements même si "Weekend in the Hamptons...", l'épisode précédent, n'était pas mauvais et m'avait même redonné foi en la série. "Paris..." m'a presque fait penser à un nouveau season premiere. Cette sensation était bien évidemment dû à l'arrivée de Fox Paris dans la série incarnée par Angelique Cabral (Sexe entre Amis, Happy Endings). J'ai adoré ce nouveau personnage qui pourrait très bien remplacer les personnages récurrents que je trouve détestables dans la série. Il faut dire que June était rayonne et pour une fois ne ressemblait pas à cette fille un peu trop paumée sur les bords qui ne sait pas s'y prendre pour nous faire rire. Il se trouve qu'elle n'avait pas besoin de nous faire rire, car au fond ce dont j'avais besoin c'était de sa bonne humeur. Elle la met en oeuvre avec efficacité dans cet épisode. June commence donc enfin à Harken Financial et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne va pas se faire des ami(e)s.

J'ai adoré l'idée que Fox devienne amie avec Chloe. C'était tellement fun et le duo fonctionnait à merveille. Je serais finalement déçu de ne pas revoir ce personnage dans les parages prochainement, elle mérite qu'on lui donne plus de place que le voisin fétichiste de confiture de fraise ou encore le nigot du coin de la rue, Mark. Krysten Ritter trouve toujours le moyen de me faire rire grâce à des répliques efficaces et bien plus inspirées que celles qu'elle pouvait avoir durant la première saison. Alors certes, tout n'est pas parfait dans cet épisode non plus, mais il y a tout de même un progrès remarquable qui est fait. La volonté, et on la ressent, était surement celle de changer la série dans le fond sans en changer la couverture. Car les personnages restent égaux à eux même. James était le point faible de l'épisode. Non pas à cause de James Van der Beek mais bel et bien de Mark. Je n'ai jamais aimé Mark. J'ai toujours trouvé ce personnage inutile et il n'apporte jamais de ressorts comiques à la série. Il encroûte alors James dans une intrigue qui au final ne fait que ralentir l'épisode. Dommage.
apartment-23-june.pngFinalement, ce nouvel épisode m'a donné envie de voir la suite de la saison. Un peu comme si l'on avait débuté la troisième saison de la série (que l'on n'aura jamais). June est pour une fois mise en avant de façon efficace et non pas détestable. Alors certes, cela veut dire moins de Chloe et de JVDB, mais pourquoi pas tant que cela reste de bonne qualité. Et puis le côté comédie de bureau fonctionnait assez bien (Apartment 23 avait déjà testé cela avec People Magazine et Chloe quelques épisodes auparavant). Quelques scènes restent suffisamment mémorable : la crise de nerf de Fox face à l'email, le moment où June poignarde sans le vouloir Fox, ... La dynamique du duo est surement bien plus efficace que celle que l'on connait entre Chloe et June. Peut être que Fox aurait justement dû être le personnage féminin en face de Chloe. Il y avait plus de potentiel à faire une vraie série de "bitches" qu'une série où la morale (incarnée par June) revient constamment à l'attaque. Bien que cette fois, elle va briser ses règles quelques fois pour tenter de sauver son honneur. Pas de quoi sauter au plafond non plus, mais je reste content de la tournure des évènements.

Note : 6.5/10. En bref, pas mauvais, voilà un épisode qui permet à June de rivaliser avec Chloe en termes de pouvoir comique. Cela ne se fait pas sans l'arrivée d'un nouveau personnage.

Commenter cet article