Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Don't Trust the B---- in Apartment 23. Saison 2. Episodes 18 et 19.

29 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-05-29-14h27m47s2.png

 

Don't Trust the B---- in Apartment 23 // Saison 2. Episodes 18 et 19. Ocupado / Original Bitch.
SERIES FINALE


Et voilà, Apartment 23 et moi c'est fini. Enfin, non pas que j'abandonne la série mais c'est elle qui m'a abandonné. En effet, suite à l'annulation de la série par ABC, Apartment 23 n'aura pas droit à plus d'épisodes que ça. Dommage. Elle commençait juste à me mettre dans l'ambiance et à me manquer. Et le dernier épisode, "Original Bitch" était excellent. Délirant, fou, le tout était vraiment drôle. C'était une vraie réussite. Surtout que le tout était vraiment intéressant dans le sens où cela permet de mettre en avant le talent de tout le monde dans le genre loufoque. Ce qui a toujours réussi à Apartment 23 c'est justement cet humour décalé. Je n'avais pas envie que la série s'achève sur une note décevante et au contraire, elle est même excellente. Et donnait en plus de ça envie de voir une potentielle suite. Nahnatchka Khan, la créatrice de la série, a même réalisé "Original Bitch" sans l'écrire (fort heureusement d'ailleurs). Chloe, dans cet épisode part à la recherche de la fameuse "Original bitch", Trish. Chloe veut se venger et elle va tout faire pour assouvir sa faim.

Chloe a toujours été le meilleur personnage d'Apartment 23, et forcément quand elle se retrouve dans cet épisode à traquer Trish, alors on a ici le grand retour du personnage un peu taré sur les bords mais "bitchy" comme on l'aime pour notre plus grand bonheur. L'association de l'humour et de l'histoire était merveilleusement bien géré. Je me demande cependant comment tout cela aurait pu évoluer dans les prochaines saisons étant donné que le but de cet épisode était avant tout de faire comprendre à Chloe qu'elle peut faire confiance à June avec les détails de sa vie étant donné qu'elle n'est pas Trish. Le rêve de Chloe était donc riche en folie et avec l'imagination débordante des scénaristes qui en font des caisses sans que cela ne paraisse lourdingue, alors on se retrouve avec un épisode souvent hilarant qui ne se prend pas au sérieux. Je pense que très peu de comédies peuvent parler d'un épisode aussi réussi dans le même registre que Apartment 23. Je me dis déjà que la série me manque et que les personnages, bien qu'ils étaient tous inégaux, vont ausis me manquer.
vlcsnap-2013-05-29-14h43m25s168.pngvlcsnap-2013-05-29-14h38m14s121.pngEt surtout à cause de ces deux épisodes qui étaient au dessus du lot. Au dessus de la moyenne de la série et accessoirement de l'agréable petite saison 2. "Ocupado" par exemple qui permet de conclure l'histoire de Ben et Chloe. Ce que l'on remarque au fil des épisodes c'est finalement que Chloe ne supporte pas l'engagement. Elle préfère quand ses relations sont basées sur le fun, YOLO quoi. Au fond on ne vit qu'une fois et elle a envie d'en profiter à merveille. C'est pourquoi elle ne se donne pas de limites et s'amuse donc de façon loufoque. Les quelques scènes de salles de bain sur "I Love It" de Icona Pop étaient "goofy" mais terriblement bonne. Encore une fois, cela prouve toute l'autodérision dont peut faire preuve la série. La chute de cette histoire était moins drôle pour Ben qui va se faire déporter et donc ne plus avoir le droit de voir Chloe. La relation entre ces deux personnages aurait pu offrir un couple détonnant d'un côté mais coincé Chloe avec un personnage d'un autre. Et elle ne doit pas être coincée.

Le souci avec Chloe c'est que si elle est casée alors le personnage va tout de suite devenir bien moins intéressant. En tout cas, je le vois de cette façon. Peut être est-ce un pe abrupte de penser cela mais je ne pense pas que cela soit une mauvaise chose non plus. Pendant ce temps, James ne sert pas toujours à grand chose mais ses ressorts dramatiques et comiques sont bons. Dans "Ocupado" il va se retrouver à tourner une publicité pour des lunettes. La publicité terminée était un grand moment, teinté d'un hommage à la pop culture américaine. Et dans "Original Bitch" il est à la recherche de son père qu'il va croire être MacGyver aka Richard Dean Anderson (d'ailleurs ce dernier a bien morflé au fil des années tant il est devenu le synonyme des problèmes d'obésité aux Etats-Unis). Bref, James ne perd pas de son mordant tout en restant un personnage annexe qui sert presque à faire du remplissage entre les diverses intrigues des personnages. Allez, nous allons éviter de pleurer Apartment 23 étant donné que ce ne serait pas ce que voudrait Chloe.

Note : 7.5/10 et 9/10. En bref, du très bon pour la fin d'Apartment 23.

Commenter cet article